Bilan

La Poste: Susanne Blank quitte le conseil d'administration

La représentante du personnel de La Poste Susanne Blank a annoncé son retrait mardi afin de mettre fin aux fausses spéculations et permettre à La Poste de prendre un nouveau départ.

Mme Blank répond aux spéculations qui ont circulé dans les médias autour de sa personne.

Crédits: keystone

Le conseil d'administration de La Poste perd à nouveau un de ses membres. La représentante du personnel Susanne Blank a annoncé son retrait lors de l'assemblée générale mardi. Elle espère ainsi mettre fin aux fausses spéculations et permettre à La Poste de prendre un nouveau départ, a indiqué mardi le syndicat transfair.

Susanne Blank siège depuis 2008 au sein du conseil d'administration du géant jaune en tant que représentante du personnel déléguée du syndicat transfair. Cette économiste a été membre du comité "Audit et risque" entre 2010 et mi-2014. Depuis elle fait partie du comité "Organisation, Nomination & Rémunération".

Dans le communiqué de transfair, Mme Blank répond aux spéculations qui ont circulé dans les médias autour de sa personne. "Je n'ai aucunement failli à mon devoir en lien avec les irrégularités relevées dans la pratique de subventionnement au sein de CarPostal et en particulier je n'ai jamais reçu la note du 21 août 2013 rédigée dans le cadre de la révision du trafic local, ni par courrier ni par courriel", affirme-t-elle.

Silence médiatique

Elle n'a appris l'existence de cette note qu'en février dernier dans les colonnes du "Blick". Ces dernières semaines, elle n'a fait aucune déclaration aux médias. Des propos lui ont pourtant été faussement attribués. "La diffusion de telles informations porte atteinte à sa réputation et constitue un acte illicite", souligne transfair, qui va porter le cas devant le Conseil suisse de la presse.

Le syndicat dénonce "une chasse aux sorcières" contre Mme Blank. La droite a demandé sa démission sans connaître les faits. En raison d'une procédure pénale administrative en cours et sur ordre de fedpol, aucune audition n'a pu être menée, explique transfair. Et d'ajouter qu'ainsi les fausses hypothèses du rapport d'enquête du bureau d'avocats Kellerhals Carrard n'ont pas pu être corrigées.

Départs en série

Depuis l'éclatement de l'affaire CarPostal en février, les départs se sont succédés. La directrice de La Poste, Susanne Ruoff, a annoncé sa démission avec effet immédiat le 10 juin. Le lendemain c'est l'ensemble de la direction de CarPostal ainsi que la responsable de la révision interne qui ont été remerciés. Le directeur ainsi que le responsable des finances de la filiale de La Poste avaient déjà annoncé leur départ en février.

Mi-juin, c'était au tour du vice-président du conseil d'administration de La Poste, Adriano Vassalli, d'annoncer sa démission  pour le 26 juin, jour de l'assemblée générale du géant jaune. Dans la foulée, des politiciens de tous bords ont demandé que d'autres membres du conseil d'administration tirent les conséquences de cette affaire. Le nom du président, Urs Schwaller, a notamment été mentionné.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."