Bilan

La Fifa confirme la "non égligibilité" du vice-Premier ministre russe

Le Russe Vitali Mutko n'a pas été admis comme candidat à un poste de membre du Conseil de la Fifa en raison de sa fonction de vice-Premier ministre.

M. Moutko continue à présider le Comité d'organisation du Mondial 2018 en Russie et la Fédération russe de football.

Crédits: AFP

La Fifa a confirmé officiellement vendredi après-midi que le vice-Premier ministre russe Vitali Moutko, déjà membre du Conseil de l'instance, était déclaré "non éligible" pour siéger de nouveau à la fédération internationale.

M. Moutko a indiqué plus tôt vendredi qu'il n'était "pas question de faire appel de cette décision", qui ne l'empêche pas de continuer à présider le Comité d'organisation du Mondial 2018 en Russie et la Fédération russe de football.

Une source proche de la Fifa, citée par l'AFP, avait annoncé vendredi matin que M. Mutko était déclaré inéligible "en raison du poste de vice-Premier ministre qu’il occupe et des risques d'interférence et de conflit d’intérêt possibles au regard du statut de la Fifa et de l’article 14 du code d’éthique".

"Vitaly Mutko n'a pas été admis comme candidat à un poste de membre du Conseil de la Fifa en raison de sa fonction de vice-Premier ministre", explique la Fifa dans un communiqué mis en ligne dans l'après-midi sur son site internet.

La commission de gouvernance de la Fifa, présidée par le Portugais Luis Miguel Poiares Maduro, ancien magistrat à la Cour européenne de justice de Luxembourg, a mis en avant les principes de "neutralité politique et de prévention d'ingérence gouvernementale" pour déclarer M. Mutko "inéligible".

En revanche, les cinq autres candidats présentés par l'UEFA pour briguer les cinq sièges au Conseil de la Fifa réservés à la confédération européenne sont tous éligibles. Il s'agit du Hongrois Sandor Csyani, du Chypriote Costakis Koutsokoumnis, du Monténégrin Dejan Savicevic, de l'Islandais Geir Thorsteinsson et de l'Allemand Reinhard Grindel.

Le rapport McLaren sur le dopage d'Etat en Russie, dans lequel M. Moutko est cité, "n’est absolument pas entré en ligne de compte dans la décision", avait également assuré vendredi une source proche de la Fifa.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."