Bilan

La BCGE améliore sa rentabilité

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a dégagé en 2013 un bénéfice net en hausse de 8,9% à 73 mio CHF.

La direction de la BCGE table sur un niveau de rentabilité pour 2014 légèrement supérieur à celui de l'année passée.

Crédits: AFP / Fabrice Coffrini

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a dégagé en 2013 un bénéfice net en hausse de 8,9% à 73 mio CHF, a-t-elle annoncé jeudi. L'établissement va proposer un dividende stable à 4,5%. La direction table sur un niveau de rentabilité pour 2014 légèrement supérieur à celui de l'année passée.

Le bénéfice brut a reculé de 4,6% à 131,1 mio CHF, tandis que le produit d'exploitation a baissé de 3,2% à 334,8 mio CHF, selon un communiqué de l'établissement cantonal. Les charges ont également été réduites, de 2,2% à 203,7 mio CHF.

Côté bilan, les actifs gérés ont augmenté de 3,2% à 19,3 mrd CHF, alors que les créances hypothécaires ont progressé de 2,7% à 9,3 mrd CHF. Le ratio de fonds propres durs s'est amélioré de 0,97 point de base à 11,6% à la fin décembre.

La banque a amélioré sa rentabilité malgré la persistance des taux bas et la croissance prudente des crédits. En outre, la BCGE a dû faire face aux charges liées aux accords fiscaux Rubik avec la Grande-Bretagne et l'Autriche, c'est-à-dire à la fois des coûts de mise en oeuvre et des avances fiscales. Elle cite également les coûts qu'entraîne la préparation du programme américain, sans toutefois donner de montant. Les correctifs de valeur et provisions qu'elle a constitués en 2013 s'inscrivent à 25,3 mio CHF contre 17,9 mio CHF en 2012.

Dans le détail, les recettes des opérations d'intérêt s'établissent à 201 mio CHF, en recul de 2,1%. Les opérations de commissions et de services ont dégagé des revenus de 97,6 mio CHF, soit une baisse de 6,1%. Les opérations de négoce ont vu leurs recettes augmenter de 12% à 26,9 mio CHF.

Pour 2014, la BCGE compte "poursuivre son expansion commerciale malgré un contexte financier international incertain". L'établissement genevois table sur une persistance de taux bas, "ce qui continuera d'influencer sa marge d'intérêts".

Elle vise une croissance sélective des financements hypothécaires et veut poursuivre une croissance ciblée dans la banque privée en Suisse et à l'international et mener une croissance de la gestion d'actifs et des placements.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."