Bilan

La banque Syz veut externaliser des services

Pour faire baisser les coûts, l'établissement bancaire genevois prévoit de sous-traiter certaines de ses activités et de licencier du personnel.

En mars dernier, deux des associés, Alfredo Piacentini et Paolo Luban, ont annoncé leur intention de quitter la banque. Leurs participations seront reprises par Eric Syz qui contrôlera la totalité du capital.

Crédits: DR

La banque genevoise Syz & Co, confrontée comme toutes les banques suisses à des impératifs de diminution de coûts, cherche à externaliser ses services de back-office et d'informatique.

"Une analyse est en cours et devrait être finalisée en juin, les collaborateurs concernés ont déjà été prévenus", a indiqué à l'AFP le directeur de la communication de la banque, M. Ricardo Payro.

Selon la radio suisse RTS, la banque Syz & Co va licencier d'ici un an environ 10% de son personnel, ce qui représente entre 30 et 45 personnes.

"Ce n'est par un problème propre à la banque Syz, toute la place financière suisse est soumise à des contraintes réglementaires de plus en plus lourdes qui pèsent sur les marges des banques", a ajouté M. Payro.

L'externalisation de certains services peut être un moyen pour diminuer ces coûts, a-t-il ajouté.

La banque Syz & Co a été fondée en 1996 à Genève par trois associés, Eric Syz, Alfredo Piacentini et Paolo Luban.

En mars dernier, Alfredo Piacentini et Paolo Luban ont annoncé leur intention de quitter la banque. Leurs participations seront reprises par Eric Syz qui contrôlera la totalité du capital.

En 2013, la banque Syz, qui est une société anonyme, a affiché un bénéfice en hausse de 107% à 26 millions de francs suisses (21,6 millions d'euros).

Les actifs sous gestion ont augmenté de 14,5% à 28,7 milliards de francs suisses.

La banque emploie 450 personnes.

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."