Bilan

L'éternel retour: KFC revient pour la troisième fois en Suisse

Kentucky Fried Chicken, le spécialiste américain du poulet frit tente à nouveau sa chance sur le marché helvétique en ouvrant début décembre un premier restaurant au centre de Genève.

Le retour de KFC est motivé par l'importance de la clientèle helvétique qui fréquente les restaurants de la marque de l'autre côté de la frontière, en Allemagne.

Soit on aime à la folie, soit on déteste. Et la polémique reprend aujourd’hui en Suisse avec le retour de Kentucky Fried Chicken dans nos frontières. La chaîne américaine spécialisée dans le poulet frit ouvrira le 5 décembre prochain un point de vente en plein centre de Genève. Il s’agit déjà de la troisième tentative du géant du fast food pour jeter l’ancre dans la Confédération.

Le premier essai de FKC remonte aux années 1980. Suite à la désaffection du public, la chaîne avait abandonné ses succursales pour revenir dans les années 2000 et fermer à nouveau en 2004 ses magasins à Lausanne et Genève. Cette fois-ci, la chaîne fait son come-back avec comme ambitieux objectif 50 restaurants d’ici les dix prochaines années dans toute la Suisse.

Lire aussi : Où mange-t-on les meilleurs hamburgers de Suisse ?

C’est donc Genève qui ouvre les feux avec un premier établissement inauguré au Centre commercial Les Cygnes, en face de la gare Cornavin. Le retour de KFC en suisse est motivé notamment par le fait que les restaurants à la frontière allemande, comme celui de Singen, accueillent une clientèle à 50% helvétique, rapporte 24 Heures.

Kentucky Fried Chicken exploite environ 20000 établissements dans plus de 120 pays. C’est l’un des rares géants américains du fast food présents en dehors des pays complètement occidentalisés, avec des restaurants implantés du Nigeria au Pakistan. Après s’être focalisé sur le développement en Asie, le groupe veut maintenant mieux encadrer ses franchisés européens.

Le boom du poulet

Le redéploiement du FKC en Suisse correspond à un «boom du poulet» observé depuis quelques années dans les goûts des consommateurs et chez les restaurateurs. Depuis 2012, Migros exploite ainsi une chaîne de restauration rapide Chickeria avec un concept similaire à celui de KFC. La ligne helvétique en pleine expansion de restaurants Holy Cow ! a de son côté lancé le label Funky Chicken en 2016.

Lire aussi: Coop lance son hamburger aux insectes

Entre 2010 et 2015, la consommation annuelle moyenne des Suisse a passé d'un kilo à 12 kilos par personne Cette viande est passée en tête des préférences chez les Romands, tandis que les Alémaniques sont toujours fidèles aux produits à base de viande de porc (saucisses et charcuterie).

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."