Bilan

L'e-sport et Netflix, nouveaux concurrents de l'UEFA

Le président de l'UEFA a reconnu être confronté à la concurrence d'autres sports et d'autres activités "qui captent l'imagination de la génération qui vient".

De nombreux acteurs du football recrutent des joueurs d'eSport pour des compétitions virtuelles.

Crédits: afp

"Il serait naïf de ne pas se rendre compte que l'eSport, les jeux vidéo ou Netflix sont tous nos concurrents", a souligné lundi le patron du football européen Aleksander Ceferin, lors du congrès de l'UEFA à Bratislava (Slovaquie).

"Nous sommes confrontés à la concurrence d'autres sports et d'autres activités qui captent l'imagination de la génération qui vient", a reconnu le président de l'instance européenne lors de son discours à la tribune.

"Le monde dans lequel vivent nos jeunes est aussi bien virtuel que global. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser passer le train", a-t-il encore insisté. 

Richard Scudamore, le patron de la puissante Premier League anglaise et ses droits TV record de 2,3 milliards d'euros par an, avait tenu des propos similaires il y a un an et demi.

Invité en août 2016 à désigner quel sport ou quelle compétition pouvait concurrencer le lucratif championnat anglais, il avait pointé "les jeux vidéo de toutes sortes" et "les activités communautaires et interactives".

L'eSport -- les compétitions de jeux vidéo entre joueurs professionnels -- connaît un succès de plus en plus important dans le monde, avec une audience estimée à 280 millions de fans, notamment chez les "millenials" (15-35 ans), malgré un modèle économique encore tâtonnant.

De nombreux acteurs du football se sont d'ailleurs positionnés sur le secteur en recrutant des joueurs d'eSport pour des compétitions virtuelles.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."