Bilan

Japan Tobacco inaugure un nouveau siège à Genève

Le nouveau bâtiment de Japan Tobacco International (JTI) permet d'accueillir sous un même toit plus de mille employés auparavant dispersés à Genève.

Conçu par le bureau d'architectes Skidmore, Owings et Merrill (SOM), à qui l'on doit notamment le One World Trade Center à New York et la Burj Khalifa à Dubaï, le bâtiment de 86 mètres de long et 51 mètres de haut offre 25'000 mètres carrés de locaux sur neuf étages.

Crédits: Keystone

La multinationale japonaise Japan Tobacco International (JTI) a inauguré mardi son nouveau siège mondial à Genève. Le bâtiment permet d'accueillir sous un même toit plus de mille employés auparavant dispersés à Genève.

"Ces nouveaux bureaux confirment notre attachement à la Suisse et à Genève, où notre entreprise est établie depuis près de 50 ans", a affirmé le président et directeur général de JTI Thomas McCoy en accueillant la foule des invités.

Conçu par le bureau d'architectes Skidmore, Owings et Merrill (SOM), à qui l'on doit notamment le One World Trade Center à New York et la Burj Khalifa à Dubaï, le bâtiment de 86 mètres de long et 51 mètres de haut offre 25'000 mètres carrés de locaux sur neuf étages. Les employés de JTI vont venir s'y installer progressivement en novembre.

Le chantier a commencé en avril 2012 sous la direction de l'entreprise Implenia. Près de 4600 ouvriers de 146 entreprises, dont 140 helvétiques, y ont travaillé pendant trois ans.

UN SIGNE FORT

"C'est un signe fort adressé à Genève. Nous sommes convaincus des atouts de la Suisse qui offre personnel qualifié, niveau élevé de formation, stabilité, qualité de la vie et nous sommes confiants des choix que feront les autorités pour que la Suisse reste attractive", a déclaré à la presse le directeur des relations extérieures de JTI Fabrice Eggly.

Le conseiller d'Etat genevois en charge de l'économie Pierre Maudet a salué "un symbole de la qualité des relations entre la Suisse et le Japon établies il y a 150 ans (...) et d'un ancrage fort des multinationales à Genève".

Le patron du groupe Japan Tobacco, dont JTI fait partie, Mitsuomi Koizumi, a souligné la dimension internationale de Genève, "ville la plus cosmopolite du monde".

JTI emploie 26'000 employés dans 364 bureaux dans le monde, 25 usines et huit centres de recherche et développement. Son chiffre d'affaires a atteint 11,9 milliards de dollars l'an dernier. Il commercialise ses marques de cigarettes telles que Winston, Camel, Mevius, LD dans 120 pays. Son portefeuille comprend également Benson & Hedges, Silk Cut, Sobranie et Glamour.

BÂTIMENT SPECTACULAIRE

Le bâtiment, dont le coût reste un secret bien gardé, mais dépasse en tout cas le projet initial de 150 millions de francs, est spectaculaire. Composée de deux triangles légèrement en pente, sa structure métallique en porte-à-faux est faite de 5600 tonnes d'acier recouverte d'aluminium.

Entre le Campus Biotech, ex-Merck Serono, et le siège de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), la cour intérieure paysagée est ouverte au public. La façade entièrement vitrée est conçue pour illuminer tout l'espace intérieur en même temps qu'un éclairage LED dernier cri.

La terrasse avec vue panoramique, un fitness, une crèche de 104 places, un restaurant, des espaces de rencontre "pour faire dialoguer le personnel", un système de chauffage géothermique, autant d'attraits pour le personnel composé de 64 nationalités et réparti jusqu'ici dans trois bureaux à Carouge et au Petit-Lancy.

INDUSTRIE SOUS PRESSION

Le patron de JTI a répondu brièvement aux questions des journalistes sur la marche des affaires de l'industrie du tabac. Tom McCoy admet que le chiffre d'affaires de la branche est sous pression et que les ventes de cigarettes de JTI baissent légèrement.

Mais la multinationale japonaise compense en prenant des parts de marché à ses concurrents. Elle investit aussi dans des alternatives à la cigarette.

Ainsi, JTI a acquis cette année le droit de commercialiser le vaporisateur de tabac Ploom dans le monde entier. Il a acheté l'an dernier E-Lites, la cigarette électronique la plus populaire en Grande-Bretagne et en 2013 le fabricant égyptien de narguilé Al Nakhla.

Interrogé sur les relations de JTI avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) toute proche, Tom McCoy répond laconiquement: "Nous avons de bonnes relations, mais beaucoup de désaccords". Il ne se déclare pas hostile à une réglementation du tabac "qui comporte des risques pour la santé" et veut coopérer avec les gouvernements. Selon l'OMS, le tabagisme est à l'origine de six millions de décès prématurés chaque année dans le monde.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."