Bilan

Jaeger-LeCoultre se maintiendra, selon son patron

Jaeger-LeCoultre, qui fait partie du groupe Richemont, compte actuellement 120 à 150 personnes de moins qu'il y a trois ans.

Concernant la production de l'entreprise, le cycle de vie des produits va en s'accélérant, selon M. Riedo.

Crédits: Keystone

Jaeger-LeCoultre, la manufacture de la vallée de Joux connue notamment pour ses Reverso et qui fait partie du groupe Richemont, compte actuellement "120 à 150 personnes de moins qu'il y a trois ans", selon son directeur Daniel Riedo, rapporte "Le Temps" dans son édition du 18 janvier.

"Nos équipes internationales se sont un peu étoffées mais nous avons réduit nos effectifs en manufacture", a-t-il détaillé. La restructuration du groupe de luxe, entamée en novembre dernier, devrait concerner aussi les étages de la direction.

Pour ce qui est des suppressions d'emplois, l'entreprise a pu éviter de recourir à un plan social ces derniers mois en raison de son nombre élevé de collaborateurs temporaires. M. Riedo dit cependant être convaincu que la marque "survivra à toutes les vagues ou tous les bouleversements. Ce qui est important, c'est qu'il y ait une continuité avec les équipes et les clients".

Concernant la production de l'entreprise, le cycle de vie des produits va en s'accélérant, selon M. Riedo. Les complications mécaniques que sont les tourbillons par exemple étaient très demandées en 2014, mais beaucoup moins en 2016.

"Les Asiatiques, qui représentent une grande partie de notre clientèle, appréciaient beaucoup les pièces démonstratives. Maintenant, ils préfèrent ce qui est plus sobre." La manufacture vend en conséquence davantage de quantièmes perpétuels et propose de nouveaux chronographes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."