Bilan

Implenia accuse une perte au premier semestre

De janvier à juin, Implenia a subi une perte de 11,9 millions de francs contre un bénéfice net de 9,2 millions un an plus tôt.

Implenia se considère "bien positionné pour exploiter les opportunités futures" grâce notamment à son carnet de commandes bien rempli.

Crédits: Keystone

Implenia a accusé une perte sur les six premiers mois de 2017 en raison d'ajustements et malgré une hausse du chiffre d'affaires. Les objectifs à moyen terme sont confirmés mais le groupe de construction a revu à la baisse ses ambitions pour 2017.

De janvier à juin, l'entreprise a subi une perte de 11,9 mio CHF contre un bénéfice net de 9,2 mio un an plus tôt, imputable notamment à des ajustements liés au portefeuille détenu en Norvège et à des créances liées à l'affaire du stade Letzigrund. Hors effets uniques, le résultat net s'est inscrit en positif à 15,8 mio.

Le chiffre d'affaires pour sa part a augmenté de 8,1% à 1,69 mrd CHF. La perte opérationnelle (Ebit) s'est établie à 9,6 mio CHF, contre un Ebit positif de 19,5 mio il y a un an. Abstraction faite des frais d'amortissement des actifs incorporels (PPA) rachetés dans le cadre des acquisitions de Bilfinger Construction et de Bilfinger Hochbau, l'Ebit des divisions est ressorti à 0,1 mio, indique le communiqué publié jeudi.

Les résultats sont inférieurs au consensus AWP. Les analystes interrogés tablaient sur des recettes de 1,75 mrd, un Ebit hors PPA de 36,7 mio et un bénéfice net de 9,9 mio CHF.

Toutefois Implenia se considère "bien positionné pour exploiter les opportunités futures" grâce notamment à son carnet de commandes bien rempli. Ce dernier a bondi de 16,8% à 6,08 mrd CHF.

L'acquisition de Bilfinger Hochbau a contribué pour sa part à hauteur de 152 mio CHF au niveau des recettes et de 535 mio CHF au carnet de commandes.

Objectif annuel abaissé

Par activité, le segment "Development", rassemblant les activités du groupe relatives au développement de projets immobiliers, affiche un Ebit semestriel en baisse de 2,4% à 20,4 mio CHF.

"Ce résultat, en ligne avec le niveau record de l'année précédente, atteste de la persistance de conditions de marché favorables, notamment dans les régions en expansion de Zurich et de l'Arc lémanique", affirme le communiqué.

Dans le Segment Suisse, qui regroupe les prestations d'Implenia dans les domaines Buildings, Modernisation ainsi que Construction routière et génie civil, la perte opérationnelle est de 15,6 mio contre un gain de 2,6 mio CHF auparavant.

Les ventes de cette unité ont souffert des ajustements d'environ 20 mio CHF liés en grande partie à l'affaire du Letzigrund, qui remonte à plus de 10 ans. "Nous en avons assez de ce conflit", a déclaré le directeur général Anton Affentranger, lors d'une conférence de presse.

Le conseil d'administration et la direction se sont décidés de réduire l'incertitude financière en procédant à un important ajustement du bilan. Le groupe continue cependant à sa battre contre la ville de Zurich au plan juridique.

Quant au segment Infrastructure, son bénéfice opérationnel (Ebit) hors PPA s'est légèrement amélioré à 7,8 mio CHF contre 7,6 mio CHF. "Le déroulement globalement satisfaisant des chantiers de construction de tunnels en cours a contribué à ce résultat", met en exergue le groupe de Dietlikon.

A l'exception de la Norvège, le segment international a réalisé des progrès. Les recettes ont bondi de 60% à 541 mio CHF mais l'Ebit hors PPA a inscrit une perte de 12,5 mio CHF contre un Ebit de 0,4 mio en comparaison annuelle, affecté par la réévaluation du portefeuille de projets de plus de 15 mio CHF en Norvège.

Le marché norvégien a aussi souffert de la disparition de son ancien CEO Stig Ingar Evje. Ce dernier n'est pas rentré d'une randonnée ce printemps. Tone Bachke, jusqu'à présent directrice financière Implenia Norge et responsable du Corporate Center Scandinavia reprend désormais le poste de CEO à titre définitif, après en avoir assuré l'intérim depuis mai.

Pour l'exercice en cours, Implenia table désormais sur un Ebit des divisions légèrement inférieur à 100 mio CHF, contre 140 mio et 150 mio CHF précédemment. Les objectifs à moyen terme d'un chiffre d'affaires d'environ 5 mrd CHF et d'une marge Ebitda entre 5,25% et 5,75% sont maintenus.

Les résultats semestriels sont décevants, résume l'analyste de la Banque cantonale de Zurich, Martin Hüsler. Hors effets uniques, les divisions sont certes sur la bonne voie mais l'analyste prévoit d'abaisser "nettement" ses prévisions de résultats et a mis la recommandation sous révision.

La banque Vontobel se montre aussi inquiète. Elle rappelle l'avertissement sur bénéfice du concurrent d'Implenia Porr et estime que les risques du secteur de la construction se précisent notamment avec les chiffres d'Implenia.

Les investisseurs sanctionnaient le titre après la publication de ces résultats. A 12h20, l'action dégringolait de 7,4% à 64,45 CHF dans un SPI en hausse de 0,06%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."