Bilan

Hennessy autorisé à reprendre la vente de son cognac XXO

La maison Hennessy, du groupe LVMH, qui avait interdiction depuis le début de l'année de commercialiser son cognac "XXO", va bientôt pouvoir reprendre la vente.

La mention "XXO" pouvait entretenir auprès du public une "confusion" avec la dénomination officielle "XO" en usage dans le cognac.

Crédits: afp

La maison Hennessy (groupe LVMH), qui avait interdiction depuis le début de l'année de commercialiser son cognac "XXO", mention jugée trompeuse par l'administration, va bientôt pouvoir reprendre la vente, a-t-on appris lundi auprès de la filière.

"L'intégration de la mention de 'XXO' au cahier des charges cognac permettra à terme à l'ensemble des maisons de cognac de notre appellation de commercialiser leur cognac" sous cette dénomination, a expliqué à l'AFP le Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC).

Le 7 décembre, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) de Nouvelle-Aquitaine, avait demandé à Hennessy de cesser la commercialisation de son flacon de prestige portant les mentions "XXO Cognac hors d'âge", visant notamment le marché asiatique.

L'administration estimait en effet que cette mention "XXO" pouvait entretenir auprès du public une "confusion" avec la dénomination officielle "XO" ("extra old" ou très vieux) en usage dans le cognac. Celle-ci désigne un cognac dont l'eau-de-vie la plus jeune a subi un vieillissement d'au moins dix ans. Or pour la Direccte, le nom "XXO", qui ne correspondait à aucune norme viticole ou commerciale, pouvait laisser croire au consommateur qu'il s'agit d'un "XO" de catégorie supérieure.

Cette décision avait été contestée, sans succès, devant la justice administrative par Hennessy, qui mettait en avant la mention "hors d'âge" sur sa bouteille de luxe pour dissiper tout doute.

Mais depuis lors, l'appellation Cognac a fait une demande à l'Institut national d'origine et de qualité (INAO) pour modifier son cahier des charges en ajoutant cette nouvelle mention de vieillissement "XXO", un assemblage d'eaux-de-vie dont la plus jeune doit avoir au minimum quatorze ans.

Le conseil national de l'INAO a accepté "à l'unanimité" cette demande la semaine dernière, selon le BNIC, et le XXO devrait voir le jour d'ici la fin de l'année, le temps de la publication officielle des nouvelles dispositions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."