Bilan

Harley Davidson a connu une année noire

L'emblématique constructeur de motos américain Harley-Davidson a connu une année 2017 difficile et prévoit que 2018 ne sera pas meilleure.

Pour répondre au vieillissement de sa gamme, le constructeur de moto va également lancer une moto électrique dans "les 18 prochains mois".

Crédits: ap

L'emblématique constructeur de motos américain Harley-Davidson a connu une année 2017 difficile et prévoit que 2018 ne sera pas meilleure, ce qui provoquait une forte chute de son titre à Wall Street mardi.

Vers 14h00 GMT, le titre perdait presque 6% à 51,95 dollars, soit 7,6% sur un an alors qu'entre-temps, l'indice SP500 du secteur des transports a pris lui quelque 22%.

Harley-Davidson, dont les motos symbolisent le "biker" à l'américaine et dont les responsables ont été reçus il y a quelques mois par Donald Trump à la Maison Blanche, est confronté à un vieillissement de sa clientèle traditionnelle et au manque de renouvellement de sa gamme, basée sur des gros moteurs bicylindres peu sportifs.

Le constructeur de Milwaukee (Wisconsin, nord) a vu ses ventes chuter de 6,7% sur un an dont un recul de 8,5% aux Etats-Unis et de 3,9% à l'international. Son chiffre d'affaires a baissé de 5,8% à 5,65 milliards de dollars.

Il a vendu au total 242.788 motos dans le monde en 2017 contre 260.289 l'année précédente et ne prévoit que d'en vendre de 231 à 236.000 cette année, soit un nouveau recul compris entre 3 et 5%.

Sur le seul 4e trimestre, les ventes sont en recul de 9,6% dont 11,1% aux Etats-Unis.

Le bénéfice net, en baisse de près de 25% à 521,8 millions de dollars, n'est toutefois pas très représentatif car il a été grevé sur le 4e trimestre par une lourde charge liée à l'application des dispositions de la réforme fiscale américaine votée en décembre.

Le PDG du groupe, Matt Levatich s'est toutefois voulu optimiste en affirmant que "nos initiatives pour répondre aux conditions actuelles du marché en disciplinant notre production et nos coûts vont bien nous placer pour réaliser notre objectif à long-terme de développer la nouvelle génération d'utilisateurs de Harley-Davidson dans le monde".

Mais il reconnait également ainsi les difficultés que rencontre Harley à séduire un public plus jeune face à la concurrence japonaise et européenne, même si sa part de marché reste tout juste supérieure à 50% aux Etats-Unis sur le segment des motos de plus 600 centimètres cubes.

Pour répondre au vieillissement de sa gamme, le constructeur de moto va également lancer une moto électrique dans "les 18 prochains mois", a-t-il annoncé mardi et va également investir pour promouvoir ce type de véhicule auprès des motocyclistes.

Mais, en attendant, le recul de ses ventes le pousse à fermer son usine de Kansas City, dans le centre des Etats-Unis, et consolider la production de ce site dans celle de York (Pennsylvanie, est). Il n'a pas précisé le nombre d'emplois concernés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."