Bilan

Givaudan met la main sur le français Naturex pour près de 1,3 milliard

Givaudan a annoné lundi le rachat en deux temps du français Naturex pour 1,29 milliard d'euros, renforçant sa présence dans les ingrédients d'origine naturelle.

Naturex, basée à Avignon, est spécialisée dans la production d'ingrédients pour le secteur agroalimentaire, nutraceutique et cosmétique.

Crédits: afp

Le spécialiste des arômes et parfums Givaudan est passé à la vitesse supérieure en matière d'acquisition en annonçant lundi le rachat en deux temps du français Naturex pour un montant total de 1,29 mrd EUR (1,51 mrd CHF). Le leader mondial du secteur renforce ainsi sa présence dans les ingrédients d'origine naturelle, mais à un prix jugé élevé par le marché.

Naturex, basée à Avignon, est spécialisée dans la production et la commercialisation d'ingrédients pour le secteur agroalimentaire, nutraceutique et cosmétique. La société a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de 405 mio EUR. Elle dispose de 16 sites de production au niveau mondial et emploie 1700 personnes.

"L'acquisition d'une participation significative dans Naturex correspond pleinement à notre stratégie 2020 dont le but est de renforcer notre offre dans les produits naturels", a indiqué Gilles Andrier, directeur général (CEO) de Givaudan cité dans un communiqué. Le rachat de Naturex permet également de renforcer la présence de Givaudan auprès des clients locaux et régionaux ainsi que dans le secteur des cosmétiques.

Selon le patron de Givaudan, "Naturex vient renforcer notre savoir-faire grâce à son solide portefeuille d'extraits de plantes et d'ingrédients naturels".

Le directeur général de Naturex, Olivier Rigaud, a pour sa part souligné que cette opération "a pour ambition de donner naissance à un leader dans le domaine des ingrédients naturels".

Concrètement, Givaudan va acquérir pour 135 EUR par action Naturex une participation de 40,6% dans la société avignonnaise pour un montant total de 522 mio EUR (611,6 mio CHF).

Givaudan va ensuite lancer une offre d'achat obligatoire sur les autres actions en circulation de l'entreprise hexagonale, cotée à la Bourse de Paris, pour également 135 EUR par action en numéraire. Le conseil d'administration et la direction de Naturex soutiennent l'opération.

Le prix par action proposé par Givaudan dépasse de 40% le cours de clôture de 95 EUR du titre Naturex vendredi. L'opération valorise ce dernier à 1,29 mrd EUR.

Givaudan veut à terme détenir la totalité des actions Naturex et s'attend à ce que l'opération soit clôturée d'ici la fin de l'année, a indiqué à AWP un porte-parole du groupe. La société française doit être intégrée dans la division Arômes de Givaudan. S'il est encore trop tôt pour évaluer l'impact du rachat sur le chiffre d'affaires du groupe, il devrait dans l'immédiat avoir un bref impact négatif sur la rentabilité.

L'opération sera financée par émission de titres de dette, a précisé le porte-parole, ajoutant qu'une augmentation de capital n'est pas nécessaire.

Cette annonce ne constitue pas vraiment une surprise, le patron de Givaudan ayant indiqué fin janvier scruter le marché pour réaliser d'éventuelles acquisitions complémentaires.

Honéreuse mais sensée

Entre 2014 et 2017, le leader mondial du secteur a réalisé quatre acquisitions - Active Beauty en 2014, Induchem en 2015, Spicetec en 2016 et Activ International l'exercice précédent. Cette année, le groupe veut conclure les rachats de Centroflora Nutra et Expressions parfumées.

Les analystes de Vontobel n'ont également pas été surpris par cette annonce, "une importante transaction étant attendue depuis un certain temps", ont-ils indiqué. L'acquisition de Naturex est sensée d'un point de vue stratégique, Givaudan s'assurant une position dominante dans le secteur des extraits naturels, tout en garantissant un accès aux secteurs alimentaire et de la cosmétique.

Vontobel a cependant jugé le prix "très élevé", tout comme ses confrères de la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Ces derniers ont rappelé que Naturex avait dégagé en 2016 une marge opérationnelle brute (Ebitda) de 15,2%, "nettement inférieure" à celle de Givaudan (23,3% sur une base ajustée en 2017).

Pour Baader Helvea, Naturex permet à Givaudan d'ajouter un segment d'activité en forte croissance à ses propres activités. Le chiffre d'affaires de 405 mio EUR de la société française représente environ 9% des vente du groupe verniolan. Pour 2018, les analystes s'attendent à des ventes de 429 mio EUR et un Ebitda de 71 mio, correspondant à un marge de 16,5%.

Le rachat devrait contribuer à hauteur de 7,5% à l'Ebitda de Givaudan, a estimé le courtier genevois. Naturex compte croître de 8-10% en termes organiques et réaliser une marge opérationnelle brute de 20% d'ici 2020.

En Bourse, l'action Givaudan (-0,7%) était pénalisée par un traitement hors dividende, sans lequel la nominative serait en territoire positif. Sur Euronext Paris, le titre Naturex s'envolait de 40,8%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."