Bilan

Franc fort: les entreprises de fret ferroviaire sous pression

Les entreprises de fret ferroviaire sont elles aussi sous pression à cause de l'abandon du taux plancher avec l'euro, qui renchérit de 17% le coût d'un parcours à travers la Suisse.

La clientèle paie le plus souvent en euros les prestations des entreprises de fret ferroviaire pour le trafic de transit. Or, les dépenses liées aux parcours effectués en Suisse sont libellées en francs. Il en résulte une pression considérable sur les marges, écrivent jeudi CFF Cargo, BLS Cargo et Crossrail dans un communiqué commun.

Crédits: Keystone

Les entreprises de fret ferroviaire sont elles aussi sous pression à cause de l'abandon du taux plancher avec l'euro, qui renchérit de 17% le coût d'un parcours à travers la Suisse. Conséquence: le trafic de transit couvre encore à peine ses coûts. Les entreprises concernées demandent des mesures correctrices.

La clientèle paie le plus souvent en euros les prestations des entreprises de fret ferroviaire pour le trafic de transit. Or, les dépenses liées aux parcours effectués en Suisse sont libellées en francs. Il en résulte une pression considérable sur les marges, écrivent jeudi CFF Cargo, BLS Cargo et Crossrail dans un communiqué commun.

C'est un handicap impossible à surmonter dans le contexte de concurrence très forte avec le trafic routier, estiment les entreprises de la branche. D'autant plus que la baisse du prix du pétrole a entraîné une chute de 22% du prix du diesel, dont le secteur routier profite particulièrement. L'augmentation de la taxe poids lourds ne compense que partiellement cette diminution.

Selon les entreprises de fret, les effets conjugués du cours de l'euro et de la baisse du prix du diesel entraînent un renchérissement relatif du trafic ferroviaire de transit de 11% par rapport au trafic de transit routier, impossible à compenser rapidement. Il est donc à craindre que le trafic combiné se détourne du chemin de fer, ce qui engendrera une perte de recettes.

Pour limiter ce risque, les entreprises concernées demandent à la Confédération d'étudier des mesures qui réduisent le handicap du trafic combiné face à la concurrence, par exemple un allégement sensible du fret ferroviaire dans le cadre de la révision du système de prix du sillon en 2017. Ces mesures peuvent être décidées par le Conseil fédéral ou par l'Office fédéral des transports (OFT).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."