Bilan

Fifa: suspension réduite pour le Chilien Mayne-Nicholls

Le Tribunal arbitral du sport a réduit la suspension de Harold Mayne-Nicholls, ancien président du groupe d'évaluation des Mondiaux 2018 et 2022, de trois à deux ans.

M. Mayne-Nicholls avait notamment demandé des avantages au Qatar au bénéfice de membres de sa famille.

Crédits: AFP

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit vendredi la suspension du Chilien Harold Mayne-Nicholls, ancien président du groupe d'évaluation des Mondiaux 2018 et 2022, de trois à deux ans. 

Décidée en juillet 2015 par la Fifa, sa suspension de toute activité liée au football -qui prend donc fin- avait déjà été réduite en appel de 7 à 3 ans en avril 2016.

En charge de l'évaluation des candidatures à l'organisation des Coupes du monde 2018 et 2022 attribuées respectivement à la Russie et au Qatar, Mayne-Nicholls avait saisi l'instance basée à Lausanne pour contester la décision de la commission d'éthique de la Fifa.

Selon cette dernière, l'ancien président de la Fédération chilienne de football avait "de sa propre initiative, demandé à plusieurs reprises des faveurs personnelles", lors du processus d'attribution de ces deux Mondiaux.

Il avait notamment demandé des avantages au Qatar au bénéfice de membres de sa famille.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."