Bilan

EasyJet veut consolider sa position de leader à Bâle en 2017

EasyJet a transporté plus de quatre millions de personnes depuis l'aéroport de Bâle-Mulhouse-Freiburg (EuroAirport) où elle est l'actuel numéro un.

En termes de capacité, EasyJet est également leader à EuroAirport, avec une part de marché de 56%, contre 44% à Genève.

Crédits: Keystone

La compagnie aérienne EasyJet a transporté 4,6 mio de personnes depuis l'aéroport de Bâle-Mulhouse-Freiburg (EuroAirport) en 2016, soit près de 9% de plus que lors de l'exercice précédent. La compagnie à bas coûts, actuel numéro un de la plateforme rhénane avec une part de marché de plus de 60% en nombre de passagers, entend encore renforcer sa position de leader à Bâle, a indiqué mercredi en conférence de presse Thomas Haagensen, directeur commercial d'EasyJet pour l'Europe du nord.

Présente dans le troisième aéroport helvétique depuis 2005, EasyJet y a transporté son 30 millionième passager en décembre 2016 et compte franchir le cap des 31 millions d'ici avril. La compagnie emploie près de 340 collaborateurs à Bâle, dont une centaine de pilotes, et y dispose d'une flotte de neuf Airbus, sur un total de 22 basés en Suisse.

En termes de capacité, EasyJet est également leader à EuroAirport, avec une part de marché de 56%, contre 44% à Genève, sa principale base opérationnelle helvétique. La compagnie dessert 56 destinations depuis la cité rhénane, contre 78 depuis celle du bout du lac.

En 2016, la compagnie a lancé trois nouvelles routes depuis Bâle (Pise, Figari et Funchal) et en inaugure deux autres (Biarritz et Dubrovnik) en 2017. Elle va également densifier la fréquence de ses opérations sur seize destinations au départ de l'EuroAirport.

Interrogé sur la provenance des passagers au départ du hub bâlois, M. Haagensen a évoqué une répartition de 55% de clients résidents en Suisse, 25% en France et 20% en Allemagne. En moyenne, EasyJet opère 317 vols par semaine à destination et au départ de l'EuroAirport, pour un taux de remplissage supérieur à 93%, selon un communiqué.

Exercice 2016 éprouvant

L'année 2016 a été particulièrement éprouvante pour le secteur des transports aériens en Europe, entre la peur des attentats terroristes, des conditions climatiques défavorables et les grèves de contrôleurs aériens en France.

Dans ce contexte difficile, "la compagnie a démontré sa résilience, aussi bien à l'échelle du réseau que localement ", s'est félicité le responsable de la compagnie britannique, dont la croissance, bien que négative (-0,4% à 4,67 mrd GBP) s'est avérée supérieure à la moyenne du marché.

La compagnie n'a pas l'intention de supprimer des lignes au départ de la Suisse. Le lancement d'une route demande un investissement considérable, qui va de l'obtention de la concession aux efforts de marketing pour promouvoir la nouvelle destination, a expliqué M. Haagensen.

La rentabilité de toutes les lignes est constamment examinée, et ce sont généralement des changements de facteurs externes à moyen terme qui amènent la compagnie à ajuster son offre, a-t-il ajouté. Pas question en revanche de s'aventurer sur le segment des moyens- longs-courriers comme certaines compagnies charter, a assuré M. Haagensen.

Le modèle d'affaires d'EasyJet se base sur la desserte "point to point" d'aéroports européens, ce qui permet à la compagnie d'opérer avec un seul type d'aéronef (famille Airbus A320) et ainsi de contenir ses coûts de maintenance et d'opération. "Il y a encore un potentiel de développement important en Europe", a cependant affirmé le Genevois d'origine danoise.

Sur l'ensemble de la Suisse, EasyJet a transporté en 2016 quelque 12,4 mio de passagers, ce qui lui vaut la deuxième place nationale en termes de parts de marché (24%), malgré sa quasi-absence de l'aéroport de Zurich, où sa part représente moins de 2% avec moins d'un demi-million de passagers et seulement 9 routes desservies.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."