Bilan

Dominique Giroud met son groupe viticole en vente

Enquête exclusive: Château Constellation et les autres entités du groupe créés par l’encaveur valaisan sont proposés à la vente pour 50 millions de francs.

L’activité principale de Château Constellation, situé à Sion, est le commerce de vins.

Crédits: Sedrik Nemeth

L’encaveur valaisan, médiatisé ces dernières années pour diverses affaires, a discrètement mis en vente son groupe en Valais pour la somme de 50 millions de francs. Ce dernier se compose principalement de Château Constellation (anciennement Giroud Vins, dont l’activité principale est le commerce de vins), la Cave des Combins (qui détient le site de Sion et se charge de l’exploitation viticole), mais aussi Albert Biollaz SA (Chamoson), Cave de Valère David Luyet SA (Sion), Jacot Vins SA (un commerce de vin à Saignelégier) et Cave du Palais de Justice SA (à noter que son autre enseigne, celle de l’aéroport de Genève, vient d’être cédée au groupe Nicolas). Le tout est détenu par une holding: Torcularia Holding, sise à Zoug et administrée par l’avocat et notaire Peter Hess. L’encaveur souhaiterait vendre tout ou partie du groupe Château Constellation.

Lire aussi: Giroud Vins: le fisc demande 9,54 millions de francs

Cet imposant groupe créé de toutes pièces par Dominique Giroud voilà vingt-cinq ans comprend les 35 hectares de vignes détenus par la Cave des Combins, auxquels il convient d’ajouter des contrats de location de longue durée portant sur une surface supplémentaire d’environ 13 hectares. Par ailleurs, la société, dont la capacité d’encavage est de 3 millions de bouteilles par année, vinifie la récolte d’environ 200 propriétaires de vignes situées dans un rayon de 15 km autour de sa cave.

23 millions investis en dix ans

Dominique Giroud a investi plus de 23 millions de francs ces dix dernières années dans l’installation d’une cave ultramoderne située à Sion. Il est par ailleurs le seul en Suisse à collaborer depuis 2011 avec la société de conseil créée par le gourou du vin Michel Rolland, connu pour être le conseil de domaines aussi prestigieux que Château Angélus, Ausone ou encore Pape Clément à Bordeaux. Cette collaboration a permis à Château Constellation d’obtenir depuis de nombreuses récompenses.

Lire aussi: Comment Giroud Vins a tissé un réseau mondial

L’entreprise, qui emploie 60 collaborateurs, a réalisé un chiffre d’affaires en 2016 de près de 30 millions de francs – après avoir grimpé jusqu’à 56 millions en 2008, année record selon notre enquête publiée dans Bilan le 21 janvier 2015 – pour un EBITDA de 3,2 millions de francs. Ses flacons sont distribués en Suisse, en Europe, en Russie, en Asie (il détient un point de vente à Singapour) et au Canada.  

Document confidentiel

Contacté par téléphone, Dominique Giroud a nié fermement vouloir se séparer de son domaine. Bilan a eu accès au dossier de vente confidentiel, lequel valide la mise en vente du groupe Château Constellation. La motivation officielle serait la nécessité de poursuivre le développement international du groupe, qui aurait besoin de fonds pour doubler, voire tripler le chiffre d’affaires. D’après nos informations, Dominique Giroud serait prêt à rester dans l’entreprise, en cas de cession, pour une période de transition. 

Rappelons tout de même que l’an dernier, Dominique Giroud avait finalement été condamné à payer plus de 10 millions de francs de redressement fiscal par le Service des contributions du Canton du Valais pour la période allant de 2003 à 2010.

Lire aussi: Giroud Vins a payé 1 million pour Sion

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."