Bilan

Daimler et Volkswagen mettent les gaz sur l'électrique en Chine

Daimler et Volkswagen ont signé des accords afin d'accentuer leur engagement dans la voiture électrique en Chine.

Le patron de Volkswagen a évoqué "un jalon supplémentaire de l'offensive électrique (du groupe) en Chine".

Crédits: AFP

Les constructeurs automobiles Daimler et Volkswagen ont signé jeudi des accords afin d'accentuer leur engagement dans la voiture électrique en Chine, parmi une flopée de contrats établis entre entreprises allemandes et chinoises.

A Berlin, où la chancelière allemande recevait le Premier ministre chinois Li Keqiang, Daimler, fabricant des voitures Mercedes-Benz, a conclu un accord visant à approfondir sa coopération de longue date avec le constructeur chinois BAIC au travers d'investissements dans l'électrique.

L'allemand va ainsi acquérir une "part minoritaire" dans BJEV, filiale de BAIC dédiée à l'électrique, a-t-il indiqué dans un communiqué sans donner de détails.

Les deux partenaires comptent également accroître leurs investissements dans Beijing Benz Automotive (BBAC), leur co-entreprise mise sur pied en 2005, "afin de tracer la voie pour l'introduction de véhicules dotés de motorisations alternatives", c'est-à-dire électriques ou hybrides.

"La Chine est aujourd'hui déjà le plus grand marché au monde pour les véhicules électriques", a souligné Hubertus Troska, directeur de Daimler dans ce pays. Un temps à la traîne par rapport à ses compatriotes du haut de gamme Audi (groupe Volkswagen) et BMW, la marque Mercedes-Benz connaît une croissance soutenue sur ce marché clé.

BAIC se targue d'avoir été le précurseur de l'électrique dans son pays et d'afficher les meilleures ventes, parmi l'industrie locale, de véhicules dotés de motorisations alternatives.

Volkswagen, présent en Chine depuis des décennies, a de son côté signé un contrat établissant pour 25 ans une co-entreprise avec son partenaire JAC. Détenue à parts égales, la structure portera sur la recherche et développement, la production et la distribution de véhicules électriques et de services à la mobilité.

Matthias Müller, patron de Volkswagen, a évoqué dans un communiqué "un jalon supplémentaire de l'offensive électrique (du groupe) en Chine", où le premier véhicule électrique de la coentreprise doit être produit à partir de 2018.

L'équipementier Bosch va, lui, renforcer sa collaboration avec le géant chinois de l'internet Baidu, notamment en lui livrant des capteurs pour le développement de la voiture autonome.

La veille, son rival Continental avait déjà annoncé une coopération dans le développement de la voiture autonome et connectée avec Baidu, qui a lancé récemment une plateforme ouverte dans ce domaine.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."