Bilan

Comète du web, Housetrip recrute l’ancien patron de Skype

Née à Lausanne, la société de location de logements de vacances en ligne franchit une nouvelle étape dans son développement.
HouseTrip dispose d'un catalogue de centaines de milliers de logements de vacances à louer de particulier à particulier. Crédits: KEYSTONE/Leslie West

C’est ce qu’on appelle un coup. Patron de HouseTrip, Arnaud Bertrand (29 ans) a annoncé en juin dernier le recrutement comme président de Michael van Swaaij, ancien CEO de Skype et ex-directeur d’eBay Europe. Parallèlement, George Hadjigeorgiou, ancien cadre de Yahoo ! Europe prend le poste de Directeur des opérations du site de location en ligne de logements de vacances. En attirant de tels personnages, HouseTrip, la société que le jeune homme a fondée avec son épouse Junjun Chen, confirme son statut de start-up technologique de rang mondial.

L’idée d’HouseTrip est née de la frustration de deux étudiants de l’Ecole Hôtelière de Lausanne qui voulaient faire un voyage à Edimbourg lors d’un week-end de Pâques. Le Français et son amie effectuent la recherche « B&B Ecosse » sur Google, qui ne génère aucun résultat. Le logement de vacances chez les particuliers n’est ainsi pas répertorié sur le Net.

Les deux entrepreneurs identifient une autre lacune sur le marché. Si l’on peut payer directement sur Internet pour des hôtels par carte de crédit, cette possibilité n’existe pas pour des chambres d’hôtes et des appartements. La start-up organisera les transactions en prélevant une commission de 10 à 20%.

Plusieurs distinctions

Après avoir terminé l’Ecole Hôtelière, Arnaud Bertrand et Junjun Chen lancent donc HouseTrip en 2009 à Lausanne. Le démarrage est foudroyant. La start-up se retrouve très vite dans le giron des jeunes pousses les plus en vue de la Silicon Valley. La firme gagne le prix Strategis (dont Bilan est partenaire) en 2011. Suit en 2012 le titre de meilleure start-up de Suisse, décerné par l’Institut für Jungunternehemen.

La société aurait le potentiel de réaliser un milliard de dollars lors de son entrée en bourse ou de sa revente. Un critère qui attire des grands noms du capital-risque comme le Genevois Index Venture, le Californien Accel Partners (Facebook et Rovio/Angry Birds) et le Londonien Balderton (MySQL, Lovefilm).

C’est Neil Rimer d’Index Venture qui est derrière l’arrivée de Michael van Swaaij chez HouseTrip. Les deux hommes se connaissent car le capital-risqueur a financé Skype à ses débuts.

Une des croissances les plus fortes en Europe

Avec déjà des bureaux à Londres et à Lisbonne et plus de 150 collaborateurs, HouseTrip figure en Europe parmi les entreprises technologiques à plus forte croissance. Arnaud Bertrand est désormais basé à Londres. En trois ans et demi, le nombre de logements à louer est passé de 200 à 230 000. Le nombre de nuitées réservées dépasse déjà les 4 millions.

La société s’inscrit dans le concept très en vogue actuellement de la « Share Economy », comme Spotify qui permet de partager de la musique. Les utilisateurs souhaitent maintenant mettre à disposition ce qu’ils possèdent et bénéficier des biens de la communauté par le biais de ces plateformes. Celles-ci doivent être de première qualité au niveau du design et de la technologie.

Des pionniers relégués au second plan

Grâce à un système de payement facilité, HouseTrip et ses concurrents Airbnb (Etats-Unis) ou Wimdu (Allemagne) relèguent en second plan les sites pionniers de la location entre particuliers Abritel ou Homelidays. Les nouveaux sites offrent aussi la possibilité de louer une seule pièce dans un logement, ce qui n’est pas le cas de leurs aînés.

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."