Bilan

Clariant fusionne avec l'américain Huntsman

La fusion du chimiste de spécialités Clariant et de son homologue américain Huntsman va déboucher sur la création d'un nouveau géant du secteur pesant près de 20 milliards de dollars.

L'annonce de la transaction a été encensée par la communauté financière et portée aux nues par les investisseurs.

Crédits: Keystone

Le chimiste de spécialités Clariant va fusionner avec son homologue américain Huntsman. La transaction, dont la finalisation est attendue d'ici la fin de l'année, va déboucher sur la création d'un nouveau géant du secteur pesant près de 20 mrd USD, annoncent les deux groupes lundi dans un communiqué. La Suisse abritera le siège du groupe et les Etats-Unis la direction des opérations.

La nouvelle entité, qui opérera sous le nom de HuntsmanClariant, présentera un chiffre d'affaires pro forma - y compris 400 mio USD de synergies de coûts et ajusté pour Venator - de 13,2 mrd USD, un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 2,3 mrd et une valeur d'entreprise de près de 20 mrd, selon le communiqué.

Elle sera dirigée par l'actuel directeur général (CEO) de Huntsman, Peter Huntsman, alors que le patron de Clariant, Hariolf Kottmann, prendra la présidence du conseil d'administration. Les titres du nouveau groupe seront cotées simultanément à Zurich (SIX Swiss Exchange) et à New York.

Préavis favorable

Dans l'attente de l'approbation des autorités de la concurrence et de leurs actionnaires respectifs, le rapprochement des deux colosses du secteur a d'ores reçu un préavis favorable des conseils d'administration. Cité dans le communiqué, Hariolf Kottmann évoque "une transaction parfaite au moment idéal", de nature à stimuler l'innovation et offrir de nouvelles opportunités de croissance.

Le groupe de Muttenz fait figure depuis des années de candidat potentiel à une reprise. En mars, la machine à rumeurs tournait à plein régime concernant un rapprochement avec son homologue texan. Mais les pourparlers n'avaient pas abouti.

Selon des sources proches du dossier citées par l'agence Reuters, les deux groupes n'avaient pas réussi à se mettre d'accord sur qui présiderait au destin du groupe, une fois fusionné. Par le passé, la direction de Clariant a maintes fois clamé son attachement à son indépendance.

Toujours selon Reuters, Huntsman aurait exigé la vente de la division Plastique et revêtements (Plastics & Coatings), la plus importante de Clariant, ce qui lui aurait conféré un rôle dominant après la consommation du mariage. Les deux partenaires indiquent aujourd'hui que la division sera "partie intégrante" de la nouvelle entité fusionnée.

Les actionnaires de Huntsman se verront offrir 1,2196 action HuntsmanClariant par titre détenu, alors que pour ceux de Clariant un taux de conversion de 1:1 est prévu. A l'issue de l'opération, la participation des Bâlois dans le groupe fusionné devrait être de 52% et celle des Texans de 48%, précise le communiqué.

De son côté, Huntsman entend poursuivre comme prévu son projet d'introduction en Bourse (IPO) de ses activités de Pigments et additifs (Venator) à l'été 2017.

L'annonce de la transaction a été encensée par la communauté financière et portée aux nues par les investisseurs. A 09h35, la nominative Clariant s'envolait de 9,5% à 22,86 CHF dans des volumes particulièrement élevées, près du double de la moyenne journalière ayant déjà changé de main. Le SLI grappillait 0,35%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."