Bilan

Bucher dépasse les attentes et relève ses objectifs

Le chiffre d'affaires du groupe industriel Bucher a progressé de 5,4% à 1,31 milliard de francs. Le groupe de Niederweningen a profité de conditions de marché plus favorables.

Seule ombre au tableau, Bucher Specials a vu ses entrées de commandes fondre de 16,6% à 128 millions de francs.

Crédits: Keystone

Le groupe industriel Bucher a réalisé au premier semestre 2017 une performance supérieure aux attentes du marché à tous les niveaux. Presque toutes les divisions y ont contribué, a expliqué le constructeur de véhicules agricoles et utilitaires jeudi dans un communiqué. Forte de ces résultats, la direction a laissé de côté l'adjectif "légère" pour qualifier la progression attendue de son chiffre d'affaires annuel.

Les entrées de commandes se sont enrobées de 16,4% à 1,27 mrd CHF. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,4% à 1,31 mrd (+5,6% hors effets de change et d'acquisition). Dans l'ensemble, le groupe de Niederweningen a profité de conditions de marché plus favorables.

Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) s'est étoffé de 6,7% à 115 mio, pour une marge correspondante de 8,7%, en progression de 10 points de base (pb) sur un an. Le bénéfice net a bondi de 18,9% à 87 mio.

Les entrées d'ordres et les ventes ont dépassé toutes les attentes des analystes consultés par AWP et l'Ebit est ressorti au-dessus des 110,8 mio attendus par le consensus.

Pendant la période sous revue, la division Kuhn Group (machines agricoles), la plus importante du groupe, a vu ses ventes progresser de 5,9% à 592 mio CHF. Selon Bucher, le secteur affiche de nouveau une certaine confiance, grâce notamment à la hausse des prix du lait et à la stabilisation de ceux de la viande et des céréales.

Les ventes nettes de Bucher Municipal (véhicules de voirie) ont progressé de 3,5% à 220 mio CHF. A taux de change constants (TCC), la croissance atteint 6,1%. La division a profité d'une évolution favorable des marchés européen, australien et russe.

Bucher Hydraulics (systèmes et composants hydrauliques) fait état d'une croissance de 7,4% à 273 mio CHF, portée par une embellie conjoncturelle notamment en Inde et en Chine, où la reprise du secteur de la construction a stimulé la demande. En outre, la marge Ebit a pu être améliorée de 130 pb, à 14,3%.

Emhart Glass (verres d'emballage) a vu ses recettes progresser de 4,8% à 166 mio CHF, alors que les entrées de commandes ont bondi de plus d'un quart (+28,6%) pour atteindre 235 mio.

Bucher Specials à la peine

Seule ombre au tableau, Bucher Specials a vu ses entrées de commandes fondre de 16,6% à 128 mio CHF. Même si les ventes ont légèrement progressé (+3,2% à 129 mio), la rentabilité opérationnelle de la division a été plombée par la hausse des dépenses en matériel, ainsi que par les provisions rendues nécessaires par la procédure engagée à l'encontre du groupe par la Commission de la concurrence (Comco) en mars dernier.

Forte de sa performance semestrielle, la direction confirme plus ou moins ses objectifs - sans toutefois se risquer à les chiffrer - à savoir, une croissance du chiffre d'affaires et une amélioration de la marge d'exploitation. Trois mois en arrière, la perspective de croissance était encore précédée de l'adjectif "légère".

En téléconférence, le directeur général (CEO) Jacques Sanche a reconnu que l'optimisme actuel était légèrement plus marqué que celui affiché lors de la présentation des chiffres du 1er trimestre. "La croissance des ventes devrait être au moins égale à 5%, mais pas à deux chiffres", a-t-il lâché.

Kuhn Group devrait parvenir à augmenter ses ventes et à améliorer sa marge opérationnelle (Ebit), mais devrait rester en deçà du milliard et de la barre des 10% pour ces deux indicateurs. Le repli de 70 pb de la marge de la division est à mettre sur le compte de la hausse des prix de l'acier, qui ne peut pas être entièrement répercuté sur les clients, a expliqué le patron de Bucher.

Pression sur les prix

Les nouvelles listes de prix seront établies en septembre et la marge de manoeuvre pour d'éventuelles hausses dépendra également du positionnement de la concurrence. La pression sur les prix dans certains pays reste élevée, a prévenu le CEO.

Les analystes saluent le partiel de Bucher supérieur aux attentes. Municipal et Hydraulics ont connu une croissance particulièrement soutenue, relève Vontobel, qui prévient cependant que la base de comparaison pour le 2e semestre sera plus difficile.

La banque privée zurichoise confirme sa note "hold" pour le titre, et son homologue cantonale (ZKB) lui emboîte le pas en recommandant de "pondérer au marché", soulignant le regain de confiance affiché par la direction.

Selon Baader Helvea, les analystes vont devoir revoir leurs estimations à la hausse, ce qui devrait soutenir le cours de l'action. Le courtier genevois confirme sa recommandation d'achat.

A la Bourse suisse, les chiffres semestriels ont été bien accueillis. A 14h10, la nominative Bucher engrangeait 4,3% à 340,25 CHF dans des volumes particulièrement élevés, surperformant nettement le marché dans son ensemble (SPI), qui progressait de 0,19%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."