Bilan

BP voit son bénéfice net bondir de 70% au premier trimestre

Le géant pétrolier britannique BP a annoncé que son bénéfice net avait bondi de 70% à 2,469 milliards de dollars au premier trimestre, soutenu notamment par la nette montée des prix du baril.

Le groupe a intégré par ailleurs dans ses comptes trimestriels le versement de 1,6 milliard de dollars liée à la marée noire du Golfe du Mexique en 2010.

Crédits: reuters

Le géant pétrolier britannique BP a annoncé mardi que son bénéfice net avait bondi de 70% au premier trimestre, soutenu par la nette montée des prix du baril de pétrole et par une hausse de sa production.

Lors des trois premiers mois de l'année, le bénéfice net de cette major a atteint 2,469 milliards de dollars (2,040 milliards d'euros), a expliqué le groupe dans un communiqué.

Il a profité de la progression des cours du brut, encouragée par la politique de limitation de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole  (Opep). Le baril de Brent, la référence européenne, a coté en moyenne 66,82 dollars, contre 53,69 dollars l'an passé à la même époque, et le WTI, la référence américaine, a valu en moyenne 62,90 dollars, contre 51,70 dollars l'an passé, selon BP.

"Les résultats ont clairement bénéficié de la progression du cours du pétrole", a déclaré Brian Gilvary, le directeur financier de BP, dans un message vidéo posté sur le site internet du groupe.

Mais M. Gilvary a insisté aussi sur la hausse de la production d'hydrocarbures de BP (+9% au premier trimestre sur un an, hors Rosneft - le géant pétrolier russe dont BP possède presque 20%).

"Sept projets ont démarré leur production l'an passé et six autres seront démarrés cette année: leur montée en puissance, avec les volumes qui vont avec, contribuent encore davantage" aux revenus du groupe que la progression des cours du brut, a-t-il assuré.

En 2017, BP a démarré sept projets importants, que ce soit en position majoritaire comme pour la champ gazier Khazzan dans une zone désertique du sultanat d'Oman, ou dans une position minoritaire comme sur le champ pétrolier Schiehallion au large des îles écossaises des Shetland avec Shell notamment ou pour le champ gazier de Zohr au large de l'Egypte en partenariat avec l'italien ENI et Rosneft.

En ce début d'année 2018, BP a ouvert le robinet d'Atoll (phase une), un site de production offshore de gaz en Egypte. Cinq autres projets doivent être lancés pendant le reste de l'année.

Au final, son chiffre d'affaires a bondi de 22,6% à 69,1 milliards de dollars.

Le groupe a intégré par ailleurs dans ses comptes trimestriels le versement de 1,6 milliard de dollars (avant impôts) liée à la marée noire du Golfe du Mexique en 2010, dont la dernière tranche d'une amende payée au ministère américain de la Justice.

L'explosion de la plate-forme pétrolière DeepWater Horizon exploitée par BP y avait fait 11 morts et provoqué une marée noire sur 180.000 kilomètres carrés. Entre amendes, indemnisations des victimes et nettoyage des côtes, le coût total avant impôt de cette catastrophe environnementale, la pire de l'histoire des Etats-Unis, s'élève désormais à 66 milliards de dollars.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."