Bilan

Bossard rassure les investisseurs par rapport à Tesla

La nominative Bossard reprenait du poil de la bête mardi, après avoir subi de lourdes pertes avant le week-end en raison des problèmes rencontrés par Tesla, un client supposé du groupe zougois.

La banque Vontobel rappelle que Tesla n'est qu'un client parmi d'autres. Bossard est bien diversifié en terme d'industries et géographiquement.

Crédits: keystone

La nominative Bossard reprenait du poil de la bête mardi, après avoir subi de lourdes pertes avant le week-end pascal. Le spécialiste des systèmes d'assemblage a tenu à rassurer les investisseurs suite aux problèmes à succession rencontrés par Tesla, un client supposé du groupe zougois. Les analystes boivent les paroles de ce dernier.

Vers 9h55, le titre Bossard prenait 5,6% à 207,00 CHF, dans un SPI en recul de 0,85%. Jeudi, l'action avait perdu près de 8%. Les investisseurs ont réagi aux problèmes de liquidités auxquels est confronté Tesla, qui cherche à lancer un nouveau modèle grand public.

Le constructeur de véhicules électriques accumule les problèmes. Il a dû notamment procéder au rappel de 123'000 voitures, en raison de boulons défectueux. Le régulateur américain des transports a lancé une enquête suite à un accident mortel survenu le 23 mars en Californie et impliquant une Tesla.

Afin de couper court aux rumeurs, Bossard a affirmé mardi matin que son premier trimestre 2018 a atteint des niveaux records. Les soucis de Tesla n'ont pas plombé sa performance de janvier à mars et ne devraient pas ternir ses perspectives. Les pièces livrées au constructeur américain ne sont pas à l'origine du rappel de véhicules.

Ce qui est reporté n'est pas perdu, résume Baader Helvea dans un commentaire. Le courtier genevois affirme que la réaction du marché vis-à-vis de Bossard a été largement disproportionnée.

Tesla ne participe qu'à hauteur de quelque 7% au recettes de l'entreprise zougoise, explique l'analyste Marta Bruska, pour qui Bossard demeure un très bon investissement. La recommandation d'achat est confirmée.

La contribution de Tesla au chiffre d'affaires de Bossard est inférieure à 10%, estime pour sa part la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'évolution des affaires devrait demeurer bonne pour le groupe aux Etats-Unis, malgré les déboires de Tesla. L'analyste Armin Rechberger campe sur "pondérer au marché".

La banque Vontobel rappelle que Tesla n'est qu'un client parmi d'autres. Bossard est bien diversifié en terme d'industries et géographiquement. L'analyste Michal Livar table ainsi sur une croissance supérieure à 10% au premier trimestre. La recommandation "hold" reste de mise. Les annonces du jour ont ramené de la confiance dans le camp de Bossard, selon lui.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."