Bilan

Bombardier réduit sa perte réduite en 2016

Bombardier est resté dans le rouge en 2016 mais le patron du groupe a prévu une amélioration pour 2017.

Le groupe a livré 163 avions, soit 36 de moins, et a engrangé 114 commandes nettes l'an dernier.

Crédits: AFP

Bombardier est resté dans le rouge l'an dernier avec des ventes en net recul et une marge détériorée, mais le PDG du groupe canadien d' aéronautique et de matériels ferroviaires a prévu une amélioration pour 2017.

Le groupe manufacturier a annoncé jeudi une perte nette de 981 millions de dollars américains pour l'ensemble de l'année 2016,soit nettement moins que les 5,3 milliards accusés un an plus tôt en raison d'importantes charges de restructuration.

Hors exceptionnels et ramené à une action, la perte est de 15 cents sur l'année, soit plus que les 11 cents prévus par les analystes.

Le chiffre d'affaires a baissé de 10% à 16,3 milliards pour un résultat courant négatif de 58 millions.

La marge courante avant éléments exceptionnels est passée de 3% du chiffre d'affaires en 2015 à 2,6% l'an dernier, a indiqué l'industriel dans un communiqué.

Pour le dernier trimestre 2016, la perte a été de 259 millions, contre un résultat net négatif de 677 millions pour la période octobre à décembre un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires s'est élevé à 4,4 milliards, soit 637 millions de moins.

Le patron du groupe canadien Alain Bellemare affiche sa confiance dans sa stratégie avec "l'amélioration de l'efficacité opérationnelle, l'accélération sans faille de nos nouveaux programmes", et ce "quelle que soit la conjoncture du marché".

En 2017, Bombardier va renouer avec la hausse de "quelques points de pourcentage" du chiffre d'affaires grâce aux activités ferroviaires et "une accélération du nombre de livraisons d'avions CSeries" dont l'entrée en service commerciale a été réalisée mi-2016.

Le résultat courant devrait se situer dans une fourchette de 530 millions à 630 millions de dollars avec une "amélioration des marges de tous les secteurs d'activité", a indiqué Bombardier.

Pour la division avions commerciaux, le groupe a livré 86 appareils, 10 de plus en un an, et son chiffre d'affaires a augmenté de 9% à 2,6 milliards.

Pour les avions d'affaires, le chiffre d'affaires a chuté de 18% à 5,7 milliards l'an dernier et le carnet de commandes s'est contracté à 15,4 mds alors qu'il était de 17,2 mds fin 2015.

Le groupe a livré 163 avions, soit 36 de moins, et a engrangé 114 commandes nettes l'an dernier.

Pour les activités transport, les ventes ont reculé de 9% à 7,6 mds avec un carnet de commandes pratiquement inchangé à 30,1 milliards.

Le groupe canadien a obtenu début février une avance remboursable du gouvernement de 372,5 millions de dollars canadiens sur quatre ans. Les deux tiers de l'enveloppe vont financer la recherche et le développement de l'avion d'affaires Global 7000. Le dernier tiers doit permettre de finaliser "la mise au point des appareils de la CSeries".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."