Bilan

Bombardier réduit sa perte

Le constructeur aéronautique et de matériels ferroviaires Bombardier a dégagé au premier trimestre une perte de 31 millions de dollars.

Bombardier a indiqué avoir augmenté la cadence de production des CSeries pour une augmentation des livraisons d'ici l'été.

Crédits: AFP

Le constructeur aéronautique et de matériels ferroviaires Bombardier, toujours dans le rouge au premier trimestre, a tourné la page de la famille dans des fonctions exécutives et a maintenu ses prévisions sur l'exercice 2017.

Jeudi, le groupe canadien a annoncé que Pierre Beaudoin allait garder la présidence du conseil d'administration, mais sans aucune fonctions exécutives.

Pressé par cinq grands investisseurs institutionnels de quitter le conseil d'administration, après le tollé provoqué par la décision d'augmenter de 50% l'enveloppe des rémunérations des principaux dirigeants, Pierre Beaudoin a fait un geste sans aller jusqu'à la démission.

La famille fondatrice Bombardier garde toujours la majorité des droits de vote et Pierre Beaudoin avait déjà concédé en février 2015 à céder la direction du groupe à Alain Bellemare après un milliard de dollars de pertes et des licenciements à répétition.

Le manufacturier a dégagé au premier trimestre une perte de 31 millions de dollars américains, soit nettement moins que les 138 millions essuyés entre janvier et mars 2016, selon le communiqué du groupe.

Ramenée à une action, la perte est de deux cents sur le trimestre, soit pratiquement en ligne avec les analystes dont les prévisions moyennes étaient d'une perte de 3 cents.

Le chiffre d'affaires a baissé de 9% à 3,6 milliards USD avec toujours le recul pour les divisions aéronautiques et une progression légère pour les matériels ferroviaires.

Le résultat courant est resté stable à 128 millions de dollars, contre 130 millions au premier trimestre l'an dernier.

Pour la division avions d'affaires, le chiffre d'affaires a chuté de 23% à un milliard de dollars, avec 29 appareils livrés (-2) et une légère contraction du carnet de commandes à 15,2 milliards. Le résultat courant a reculé de 11% à 77 millions USD.

La division avions commerciaux a enregistré une baisse de 12% du chiffre d'affaires à 540 millions USD et le carnet de commandes s'est contracté de 4% à 432 millions. Le résultat courant est négatif de 56 millions, 10 millions de moins sur un an.

Bombardier n'a pas annoncé de nouvelles commandes pour ses CS100 ou CS300 dont le développement industriel est à l'origine des déboires du groupe en raison des retards et des renchérissements du programme, et a livré 10 de ces appareils sur le trimestre.

Bombardier a indiqué avoir augmenté la cadence de production des CSeries pour une augmentation des livraisons d'ici l'été.

Pour la branche transport, les ventes ont augmenté de 2% à 1,9 milliard USD avec des commandes signées de 2,2 mds sur le trimestre portant le volume du carnet de commandes à 30,9 milliards (+3%). Le résultat courant, en hausse de 33%, a été de 153 millions.

Bombardier a confirmé ses prévisions pour l'exercice, avec un résultat courant hors éléments exceptionnels "entre 530 millions et 630 millions USD".

Le chiffre d'affaires devrait progresser "de quelques points de pourcentage, compte non tenu de l'incidence des taux de change", a indiqué le groupe canadien.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."