Bilan

Boeing enregistre des résultats contrastés au premier trimestre

Boeing a annoncé mercredi des résultats trimestriels marqués notamment par un recul de son chiffre d'affaires dû à une baisse de ses livraisons.

Boeing a toutefois confirmé mercredi continuer à vouloir toujours livrer entre 760 et 765 appareils commerciaux en 2017.

Crédits: AFP

L'avionneur américain Boeing a annoncé mercredi des résultats trimestriels contrastés, marqués notamment par un recul de son chiffre d'affaires dû à une baisse de ses livraisons, dont celles du programme 737, son best-seller.

Le bénéfice net a certes flambé de 19% sur un an à 1,45 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 2,01 dollars, soit mieux que le 1,93 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Mais le chiffre d'affaires au premier trimestre a reculé davantage que prévu, à 20,98 milliards de dollars, en baisse de 7,3%, contre 21,34 milliards escomptés. C'est la deuxième fois en 21 trimestres que les revenus sont en dessous des attentes.

Le constructeur aéronautique a livré à ses clients 169 avions civils lors des trois premiers mois de l'année, soit sept de moins comparé au premier trimestre 2016. Ce déclin est dû principalement au monocouloir 737 dont Boeing n'a livré que 113 exemplaires durant le trimestre, soit une diminution de 6,61% sur un an. Le groupe de Seattle (nord-ouest) est en pleine transition entre la version actuelle et la version remotorisée (737 Max) censée prendre le relais dans les prochains mois.

Boeing a toutefois confirmé mercredi continuer à vouloir toujours livrer entre 760 et 765 appareils commerciaux en 2017 pour un chiffre d'affaires compris entre 90,5 et 92,5 milliards de dollars.

Les livraisons sont le baromètre le plus scruté par les experts car une compagnie aérienne règle traditionnellement la facture quand elle prend possession de l'appareil. L'impact sur le chiffre d'affaires des constructeurs aéronautiques est donc considérable.

Elles ont en outre pris beaucoup d'importance parce que Boeing, comme son grand rival Airbus, dispose d'un carnet de commandes fourni, suscitant des interrogations sur sa capacité à respecter son calendrier.

Mercredi, les marchés semblaient en conséquence ignorer un relèvement de la prévision de bénéfice par action ajusté pour 2017, qui table désormais sur une fourchette comprise entre 9,20 et 9,40 dollars, contre de 9,10 à 9,30 dollars auparavant. Cet optimisme repose principalement sur le fait que Boeing s'attend à payer moins d'impôts.

A Wall Street, le titre reculait de 1,56% à 180,65 dollars vers 12H05 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."