Bilan

blue-infinity rejoint le giron d'un géant de la communication

La société genevoise blue-infinity est rachetée par le groupe britanno-japonais Dentsu Aegis Network, fort de 35 000 collaborateurs présents sur les cinq continents.

Pierre Aebischer (à gauche) et Christophe Martin à droite) entourent Lars Bo Jeppesen, CEO de Dentsu Aegis Network, Nordics, Central & Eastern Europe.

Crédits: bi

La nouvelle peut surprendre : l’entreprise digitale genevoise blue-infinity a été acquise par le géant Dentsu Aegis Network. Un groupe qui est le fruit du rachat d’Aegis en juillet 2012 par le japonais Dentsu, avec la ferme intention de se développer sur le numérique et à l'international.

Il était déjà présent en Suisse, à Zurich en l’occurrence. « Blue-infinity collaborera étroitement avec Isobar, l’agence digitale du réseau Dentsu Aegis, reconnue en tant que leader en 2016 par Gartner ainsi que Forrester», peut-on lire dans le communiqué officiel.

Fondée en 1995 par Christophe Martin (cofondateur de Natsoft en 1986 avec Jane Royston), très vite rejoint par son ami de HEC Lausanne Pierre Aebischer, blue-infinity est devenue un acteur majeur de l’économie numérique en Suisse et en Europe. En 1999, le groupe comptait déjà 63 collaborateurs et atteignait 16 millions de francs de chiffre d’affaires lorsque l’étoile montante de la nouvelle économie, la société américaine USWeb/CKS propose de le racheter. Les associés acceptent alors la proposition qui leur est faite. Quelques mois plus tard, USWeb/CKS fusionne avec une autre société informatique, Whitmann-Hart pour former MarchFIRST, leader mondial du service et conseil dans l’internet avec 10 000 collaborateurs.

La nouvelle filiale romande MarchFIRST cartonne, mais la maison-mère, cotée au Nasdaq subit de plein fouet la descente aux enfers des sociétés de IT et fait faillite en juin 2001. Loin de se décourager, les équipes suisses de MarchFIRST organisent un management buy-out qui aboutit en juillet 2001 à la renaissance de BI qui s’appellera désormais blue-infinity. Avec une centaine d’employés réembauchés, la société parvient à conserver tous ses clients.

550 employés

La société, dont le siège est à Genève, fournit un large éventail de services informatiques intégrés couvrant notamment le marketing digital, le CRM, la digitalisation des points de vente, le commerce électronique, la numérisation de l’espace de travail et les outils de collaboration. Elle emploie plus de 550 personnes réparties entre ses bureaux en Suisse (environ 400 dont les deux tiers sur Genève), au Portugal (une centaine), en République tchèque (environ 50), à Hong Kong et aux Etats-Unis. Blue-infinity avait intégré un nouveau bâtiment dans la zone industrielle des Acacias offrant un plateau de production de 900 m2, inauguré en juin 2014 par le conseiller d’Etat Pierre Maudet.

Suite à cette fusion-absorption, la société blue-infinity continuera à opérer sous le même nom et sa direction restera inchangée : Christophe Martin, managing partner et CEO, ainsi que Pierre Aebischer, managing partner.

Quant au CEO de Dentsu Aegis Network Switzerland, Thomas Spiegel, il continuera dans ses fonctions. Lors d’une interview réalisée par Bilan en 2004, Christophe Martin déclarait : «D’ici cinq ans, nous compterons 500 collaborateurs et nous serons cotés en bourse». L’objectif est ainsi attend, avec quelques années de retard en ce qui concerne la cotation.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."