Bilan

Barry Callebaut voit bondir son bénéfice semestriel de près d'un tiers

Barry Callebaut a enregistré un bénéfice net en hausse de 31,7% à 142,1 millions de francs au premier semestre de son exercice décalé 2016/17.

La performance est à mettre sur le compte de l'accélération des ventes ainsi qu'au lancement réussi du programme "Cocoa Leadership".

Crédits: Keystone

Barry Callebaut a bouclé le premier semestre de son exercice décalé 2016/17 sur un bénéfice net de 142,1 mio CHF, soit 31,7% de mieux que sur la même période un an plus tôt. La performance est à mettre sur le compte de l'accélération des ventes au deuxième trimestre ainsi qu'au lancement réussi du programme "Cocoa Leadership", explique le négociant en cacao et produits transformés mercredi dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires réalisé par le groupe entre septembre et février se monte à 3,54 mrd CHF, en hausse de 3,3% sur un an (+2,5% en monnaies locales), alors que le volume de ventes n'a augmenté que de 1,4% à 947'000 tonnes. Le résultat opérationnel (Ebit) s'est enrobé de 18,8% à 238,4 mio CHF. Ajustée des effets d'acquisition, la progression est de 10,6%.

Les chiffres publiés par Barry Callebaut s'inscrivent dans la moyenne des prévisions des analystes sollicités par AWP. Si le chiffre d'affaires et le bénéfice net sont ressortis au-dessus des 3,49 mrd CHF et des 132,9 mio attendus, l'Ebit en revanche s'est avéré légèrement inférieur aux 224,0 mio pronostiqués.

Progression sur tous les fronts

En Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA), le groupe est parvenu a augmenter de 4,4% ses volumes de ventes, malgré la contraction de 2,0% du marché européen du chocolat et de la confiserie. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,7% à 1,47 mrd CHF (+5,8% ML).

Dans la région Amériques, les volumes se sont légèrement accrus (+0,4%), alors que le marché accuse un recul de 3,4%. Les recettes se sont étoffées de 2,9% à 841,1 mio CHF (+1,3% ML).

En Asie-Pacifique, le groupe a vu ses ventes bondir de 14,6% en volume, ce qui s'est traduit par une hausse de 14,0% du chiffre d'affaires à 184,5 mio CHF (+11,6% ML).

Les prix à terme des fèves de cacao ont fondu de près d'un tiers (-32%) au cours de la période sous revue, en raison des bonnes conditions météorologiques, ce qui devrait conduire à une récolte record en Côte d'Ivoire et à un excédent important pour la saison, selon Barry Callebaut.

Le ratio combiné du cacao - mesurant le rapport entre les prix de ventes du beurre et de poudre de cacao et les prix d'achat des fèves de cacao - s'est encore amélioré. Les prix des produits laitiers et du sucre ont subi des corrections à la baisse, après avoir connu des niveaux élevés fin 2016.

"Notre rentabilité s'est améliorée de manière significative grâce à l'accent que nous continuons de mettre sur la composition des gammes de produits et de la clientèle et au lancement réussi de notre programme Cocoa Leadership", s'est félicité le directeur général (CEO) du groupe, Antoine de Saint-Affrique, soulignant l'accélération des ventes au 2e trimestre malgré une demande mondiale "peu soutenue".

Pour la suite de l'exercice, la direction de la multinationale zurichoise s'attend à ce que la "bonne dynamique de croissance" se poursuive, et confirme ses objectifs à moyen terme, à savoir, une croissance en volume de 4-6% et au niveau de l'Ebit en monnaies locales (ML) supérieure à cette valeur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."