Bilan

Aletta et Peter Stas, un duo horloger

Le couple de Hollandais a créé la marque Frederique Constant il y a vingt-cinq ans. Un succès exceptionnel qui doit beaucoup à la passion et la culture de ses deux fondateurs.
Peter Stas, 50 ans, et Aletta Stas, 48 ans, vivent à Genève depuis 1997. Crédits: Josh Wong

Avaient-ils imaginé qu’ils produiraient un jour 125 000 montres par an? En se lançant en 1988, Peter et Aletta Stas étaient encore salariés de grands groupes et allaient s’expatrier à Hongkong.

De passage à Berne, les jeunes mariés admirent les montres suisses dans les vitrines de Bucherer et s’étonnent de leurs prix élevé. «On s’est dit qu’il manquait sur le marché de jolies montres, avec la même exigence de qualité, mais à un prix acceptable.» Rendre la qualité suisse accessible, c’est toute la philosophie de leur marque Frederique Constant.

En cette fin des années 1980, l’industrie suisse horlogère est au plus bas; Seiko et Citizen dominent le marché. «On a conçu nos 6 premiers prototypes en 1991. Puis on a loué un petit stand au salon de l’horlogerie à Hongkong où nous venions d’arriver. Un Japonais nous a acheté 300 pièces d’un coup! Il a regardé nos montres et s’est tout de suite décidé quand il a vu nos prix.» 

Leur intuition était bonne. Avec des prix allant de 600 à 3500  euros, leur marque se situe dans la moyenne gamme des montres suisses. Le modèle le plus vendu s’appelle Double Heart Beat. A midi, le cadran a la forme d’un cœur et on y voit le cœur du balancier en arrière-plan.

Autofinancée depuis son lancement et créatrice de ses propres mouvements depuis 2001, Frederique Constant s’est engagé dans des actions de bienfaisance avec un vrai «coup de cœur» raconté par Aletta: «En 2007, nous avons créé le Prix de l’entrepreneur le plus passionné, car on voulait rencontrer des gens comme nous. C’est un chirurgien américain qui opère des enfants à cœur ouvert qui a gagné.»

Avec des événements annuels et des campagnes de bienfaisance, Peter et Aletta travaillent sur le marketing et l’image du groupe autant que sur les produits. Leurs montres au design si suisse ne reflètent pourtant pas le style très moderne du couple.

«C’est vrai que notre manière de manager n’est pas très classique. On encourage nos employés à mener des projets personnels qui pourraient les faire évoluer dans l’entreprise. Et chaque année on présente nos prochaines collections aux distributeurs en leur demandant leur avis. Ils sont toujours étonnés…»

«Nous sommes complémentaires»

Peter et Aletta sont des entrepreneurs ouverts et où les rôles sont bien répartis au sein du couple. «Aletta est bien plus disciplinée que moi, commente Peter. Elle est plus concentrée sur les détails et plus réaliste. Moi, je suis plutôt idéaliste et optimiste. Nous sommes très complémentaires.»

Dans les années 2000, les Stas ont racheté Alpina, marque historique de montres de sport qui produit 8000 pièces par an. En 2009, ils ont créé Atelier de Monaco, une marque exclusive centrée sur le haut de gamme. Les deux cœurs de Frederique Constant, Peter et Aletta, sont toujours en mouvement. 

Sur internet: www.suisse-entrepreneurs.com

Nivez C Photoa
Catherine Nivez

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Du même auteur:

Philip Queffelec, l’avion dans le sang
Xavier Casile, le pubard de la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."