Bilan

Airbus veut rester en Grande Bretagne

La position d'Airbus sur la Grande-Bretagne n'évoluera qu'à partir d'éléments concrets sur le long terme et non en fonction du résultat d'une élection, a affirmé son directeur général.

"Nous sommes clairs, nous voulons rester en Grande-Bretagne si les conditions d'une organisation cohérente sont réunies", a expliqué M. Brégier.

Crédits: AFP

Airbus veut rester en Grande-Bretagne et sa position n'évoluera qu'à partir d'éléments concrets sur le long terme et non en fonction du résultat d'une élection, a affirmé vendredi son directeur général Fabrice Brégier.

"Nous sommes clairs, nous voulons rester en Grande-Bretagne si les conditions d'une organisation cohérente sont réunies", a-t-il expliqué au lendemain des élections législatives britanniques, qui ont vu les conservateurs de Theresa May perdre leur majorité absolue au Parlement.

"Imaginons qu'il y ait un tarif sur mes ailes entre Broughton (au nord du pays de Galles) et Toulouse, (ces conditions) ne seraient pas réunies", a-t-il déclaré interrogé au cours d'une rencontre avec des journalistes à Toulouse.

Le groupe européen d'aéronautique et de défense emploie 15.000 personnes en Grande-Bretagne, dans des activités comme la production d'ailes pour les avions de ligne, des satellites ou des hélicoptères.

"Imaginons que je ne puisse pas me rendre sur mes sites car je ne suis pas un ressortissant britannique, ou mes employés américains, mes employés indiens, mes employés allemands ou espagnols (ne puissent pas s'y rendre), elles ne seraient pas réunies" non plus, a-t-il poursuivi.

"Imaginons que les agences de certification (des avions) de l'Easa (l'agence européenne de sécurité aérienne, ndlr) et de Grande-Bretagne divergent, cela serait complexe", a-t-il encore suggéré.

"Mais il y a des solutions derrière chacun des éléments que j'ai énumérés", a-t-il ajouté.

"Nous devrons être attentifs aux conséquences sur le long terme du Brexit, ce n'est pas une élection, pas une négociation, pas une livre qui monte et qui descend en raison d'un événement" qui pourrait influencer la décision d'Airbus, a-t-il précisé.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."