Bilan

Air Berlin laisse tomber sa filiale Belair

Air Berlin serait sur le point de lâcher sa filiale helvétique Belair et rappelle que les liaisons entre la Suisse et les destinations balnéaires n'avaient déjà pas été assurées par Belair l'été dernier.

Il n'est pas encore établi que Belair doive suspendre ses opérations dès fin mars.

Crédits: Keystone

Belair, filiale helvétique d'Air Berlin serait sur le point d'être lâchée par sa maison-mère. Le numéro deux allemand du transport aérien a confié les opérations au départ de Zurich à la nouvelle compagnie de vacances de Niki et Tuifly, rapporte le magazine spécialisé "Travel Inside" mercredi sur son site internet, se basant sur des sources "proches du dossier".

Le site rappelle que les liaisons aériennes à vocation touristique entre la Suisse et les destinations balnéaires n'avaient déjà pas été assurées par Belair l'été dernier, et que l'incertitude totale plane "depuis des mois" sur l'avenir du transporteur helvétique au sein d'Air Berlin.

Il n'est pas encore établi que Belair doive suspendre ses opérations dès fin mars, et les dirigeants de la compagnie planchent actuellement sur "plusieurs alternatives", notamment des mandats aériens extérieurs au groupe.

Les quelque 285 collaborateurs de Belair devraient être fixés sur leur sort dans les prochaines semaines, encore courant janvier, affirme "Travel Inside".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."