Bilan

Adidas fait mieux que prévu et veut accélérer en 2017

L'équipementier sportif allemand Adidas a publié mercredi un bénéfice net 2016en hausse de 60,5% sur un an à 1,02 milliard d'euros.

Les ventes de l'équipementier sportif ont été surtout portées par sa marque fétiche Adidas, et dans une moindre mesure par Reebok.

Crédits: Keystone

L'équipementier sportif allemand Adidas a publié mercredi un bénéfice net 2016 en forte hausse et meilleur qu'attendu par les analystes, tout en se disant très confiant pour l'année 2017 durant laquelle il veut faire encore mieux.

L'an dernier, le bénéfice net a grimpé de 60,5% sur un an à 1,02 milliard d'euros, a fait savoir dans un communiqué le groupe de Herzogenaurach (sud).

Le chiffre d'affaires a augmenté de 14% sur un an à 19,3 milliards d'euros, malgré "des vents contraires sévères liés à des effets de change négatifs", est-il précisé. Corrigée des changes, la hausse est encore plus forte, de 18%.

Le bénéfice d'exploitation a progressé de 41%, à 1,5 milliard d'euros.

Ces résultats sont meilleurs que ne l'espérait le consensus d'analystes compilé par le fournisseur de services financiers Factset et au dessus des objectifs que s'était fixé le groupe.

"2016 a été une année exceptionnelle pour Adidas. (...) nous avons été capables d'améliorer fortement nos recettes et avons atteint un bénéfice net record de plus d'un milliard d'euros pour la première fois de l'histoire de l'entreprise", s'est félicité dans le communiqué le patron du groupe Kasper Rosted.

Dans le détail, les ventes de l'équipementier sportif ont été surtout portées par sa marque fétiche Adidas, et dans une moindre mesure par Reebok, que le groupe tente tant bien que mal de redresser depuis son rachat en 2005. Les ventes de sa marque de golf déficitaire TaylorMade ont en revanche une fois encore reculé.

Au vu de ces résultats, Adidas a annoncé son intention de verser un dividende de 2 euros par actions à ses actionnaires au titre de 2016 contre 1,60 euro au titre de 2015, soit une hausse de 25%.

Pour 2017, il espère une amélioration de son chiffre d'affaires comprise entre 11% et 13% hors effets de changes ainsi qu'une progression de sa marge d'exploitation, attendue entre 8,3 et 8,5% contre 7,7% en 2016. Le bénéfice net des seules activités destinées à rester dans le giron du groupe doit quant à lui gonfler à un rythme compris entre 18% et 20% sur un an, à plus de 1,2 milliard d'euros.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."