Bilan

50 success stories de PME romandes

Bilan s’est penché pour la 3e année consécutive sur une sélection de PME. Une enquête sous forme d’hommage.

A l’heure où la Suisse romande tremble après l’annonce de la prochaine fermeture du site Merck Serono sur Genève (perte de 1250 emplois directs) et où la place financière entame une mue profonde dans la douleur, il vaut la peine de s’intéresser à des acteurs plus discrets. Rappelons-le, les petites et moyennes entreprises (PME) représentent l’immense majorité des firmes de ce pays. Mais si 87,1% d’entre elles sont des microentreprises de moins de 10 personnes, elles ne représentent «que» 24,9% des places de travail. A l’inverse, 0,4% des sociétés (soit 1154 lors du dernier recensement fédéral de 2008) occupent 33,4% des salariés! On parle bien sûr de celles qui emploient plus de 250 personnes.

Notre 3e enquête dédiée aux PME romandes montre leur vigueur, malgré l’impact du franc fort. Mais ce dynamisme varie fortement d’un secteur à l’autre. Au premier trimestre 2012, seules les branches «fabrication de produits électroniques/horlogerie» (+5,4%), «construction» (+1,7%), «activités pour la santé humaine» (+2,3%) et «enseignement» (+2,7%) ont vu leur nombre d’emplois augmenter. A l’inverse, les branches «hébergement et restauration» (-3,5%) et «activités de poste et de courrier» (-7,4%) ont particulièrement souffert. Ensemble, nos 50 sélectionnés cumulent 3600 salariés. Ce qui donne une taille moyenne de 72 employés par PME. La date de création moyenne de notre échantillon est de 1970. Pourtant, nous ne citons que cinq PME centenaires: Elite (1895), Dietlin (1854), Angéloz Mode (1905), Nidecker (1887), Brandt (1897). A l’inverse, seules six sociétés ont moins de dix ans: Addvision (2004), 1875 Finance (2006), Defferrard & Lanz (2006), NEXThink (2004), Homedia (2003) et Neo Advertising (2004). Il est vrai aussi que nous avions choisi à nouveau de ne pas retenir les start-up (des PME de cinq ans et moins). La répartition géographique est relativement bien respectée, puisque environ les deux tiers des 50 PME retenues sont actives sur les cantons de Vaud et Genève. Fribourg tire à nouveau son épingle du jeu (7  représentants). Relevons que l’ensemble des cantons romands sont présents, y compris le Jura bernois (avec le chocolatier Camille Bloch).

 

La méthodologie

Notre sélection de PME romandes à succès repose sur plusieurs critères:

- La date de création: l’entreprise doit exister depuis plus de cinq ans. - Le nombre de collaborateurs: entre 10 et 250 personnes, selon une définition de l’Union européenne que nous avons faite nôtre. - La notion d’indépendance: nous avons exclu les franchises et les entreprises majoritairement détenues par des investisseurs externes, afin de mettre en avant des sociétés en mains familiales ou dirigées par leurs fondateurs.

Dans un deuxième temps, nous avons déterminé lesquelles, parmi celles qui correspondaient à ces critères, ont récemment incarné la réussite entrepreneuriale. Via un mandat important, une croissance fulgurante ou une innovation de pointe.

1 Gainerie Moderne  (photo ci-dessus)

Création: 1960 Collaborateurs: 115 Localisation: Givisiez, Montreux, Colombier Avec ses prestigieux écrins pour montres, bijoux et autres instruments d’écriture, Gainerie Moderne s’est imposée comme un acteur qui compte dans l’industrie du luxe. L’identité de ses quelque 300 marques clientes? Motus, confidentialité oblige. «Nous collaborons avec la plupart d’entre elles depuis plus de vingt ans», confie Jacques Renevey, fils du fondateur de la PME et président du conseil d’administration. La part des ventes liées aux coffrets de spiritueux, dont notamment les cognacs, augmente d’année en année. «Ce segment présente actuellement de belles opportunités pour nous.» Le discret fleuron fribourgeois contrôle toute la chaîne de ses produits. D’autant plus vrai depuis les rachats en Suisse du bureau de créatifs Pozzo en 2000, puis de Huguenin-Sandoz spécialisé dans les pièces métalliques en 2011. Son partenaire de toujours, le géant Cosmo à Bangkok, produit la quasi-totalité de ses objets, soit plus d’un million d’articles par mois. «Nous prenons aussi en charge la distribution. Notre modèle, diversifié et maîtrisé du début à la fin, renforce la confiance de nos clients.» Le groupe enregistre plus de 100 millions de chiffre d’affaires par an.

Point fort: Design, fabrication, distribution: un suivi du produit de bout en bout.

2 After the Rain

Création: 2002 Collaborateurs: 40 Localisation: Genève, Paris Lassée par la frénésie de la spéculation internet, Isabelle Nordmann, alors informaticienne, souhaite revenir à l’essentiel et décide de créer une galerie du bien-être. Elle déniche 800 m2 dans le centre-ville de Genève. Cette battante n’a cessé d’innover depuis: lancement de produits cosmétiques à personnaliser, ouverture de partenariats jusqu’en Asie, création d’un mercredi mensuel dédié aux enfants et, plus récemment, l’ouverture d’un spa dans l’Hôtel Saint James Albany, à Paris. Ultime précision: le spa genevois pourra rester ouvert malgré le chantier actuel d’UBS. Isabelle Nordmann annonce encore huit projets de spa à l’international dont trois en Europe.

Point fort: «Nous travaillons sérieusement, sans nous prendre au sérieux.»

3 Editions Paquet

Création: 1995 Collaborateurs: 15 Localisation: Genève A 37 ans, Pierre Paquet peut s’enorgueillir de son parcours. Cet autodidacte a démarré dès l’âge de 20 ans. Aujourd’hui, son pool d’entreprises (Timbroshop, StoneBundle, DigitalFlyer, Comicstore.ch, B4P et bien entendu les Editions Paquet) réalise un chiffre d’affaires de 6 millions de francs. Pourtant, le marché de la bande dessinée ne cesse de se durcir: la production progresse depuis quinze ans alors que 15 groupes dominent le secteur avec plus de 70% du marché. Qu’importe! Le plus gros éditeur romand a vendu plus de 250 000 albums l’an dernier.

Point fort: «Avoir su tenir compte du fait que la culture est un très large panel de goûts et de couleurs.»

4 Dietlin Artisans

Création: 1854 Collaborateurs: 12 Localisation: Romanel-sur-Lausanne Les visiteurs de Baselworld sont restés bouche bée devant le stand de Hublot. Dans son caisson lumineux, une montre flottait dans les airs. La performance est signée par l’entreprise séculaire Dietlin Artisans, l’une des plus innovantes en matière de vitrines d’exposition. «Nous exploitons tout type de technologie de pointe pour satisfaire nos clients. On ne peut plus aujourd’hui se contenter de simples matériaux, aussi divers soient-ils», constate Xavier Dietlin qui dirige l’entreprise familiale à l’origine spécialisée dans le bâtiment. Avec des ventes qui oscillent entre 4 et 5 millions de francs par an, Dietlin Artisans collabore avant tout avec les plus grandes maisons horlogères. «Nous travaillons actuellement sur un usage particulier du support multimédia. Ce sera très différent de ce que nous avons fait jusqu’à présent.» Rendez-vous à Bâle en 2013.

Point fort: Une production de niche, en maintenant la demande plus importante que l’offre.

5 Elite

Création: 1895 Collaborateurs: 52 Localisation: Aubonne, Paris (boutique) Il s’agit d’un des derniers fabricants de matelas d’Europe. Reprise en 2006 par un ancien cadre de l’automobile, la société Elite emploie aujourd’hui plus de 50 personnes, contre 20 à son arrivée. Depuis le repositionnement sur le haut de gamme de cette maison, ses ventes n’ont cessé de grimper pour atteindre les 10 millions de francs. Ayant investi 800 000 francs peu après son arrivée, François Pugliese vient d’ouvrir sa propre boutique en plein Paris. De plus, il propose désormais un nouveau service inédit: louer sa literie aux hôteliers, en assurant en parallèle un service d’entretien optimal.

Point fort: «La réussite, comme le succès, est parfois éphémère, alors nous nous concentrons sur le respect de tous les acteurs: fournisseurs, partenaires, clients, collaborateurs, afin de fabriquer des produits de qualité.»

6 Fert & Cie

Création: 1871 Collaborateurs: 94 Localisation: Genève, Pékin, Zurich, Londres Voilà plus de cent quarante ans que cette entreprise familiale s’adapte pour répondre aux besoins de ses clients. Elle a débuté par le transport de vin pour ajouter, un demi-siècle plus tard, l’activité des voyages. Dès 1960, la maison Fert était présente à New York. Véritable visionnaire, Jean-Claude Fert implante sa société en Chine dès 1998. Une activité qui a démarré progressivement. Aujourd’hui, ce sont entre 200 et 300 Chinois qui viennent vivre des expériences uniques en Suisse, en France et en Italie pour y découvrir un style de vie, un savoir-faire et rencontrer des grands patrons du luxe, grâce aux contacts d’Olivier Dupont, directeur général du groupe depuis 2006 et précédemment à la tête de Louis Vuitton Suisse.

Point fort: «La passion, la générosité et l’authenticité.»

7 Laboratoires et spas Dr Burgener

Création: 1994 Collaborateurs: 23 Localisation: Lausanne, Beyrouth, Doha Il y a près de vingt ans, Pauline Burgener reprend la clinique de chirurgie esthétique de son beau-père pour en faire son propre centre de soins «avec une approche globale du corps». Depuis, ce docteur en biologie moléculaire a développé une gamme de produits cosmétiques dont une ligne sur mesure. «La proximité avec notre clientèle demeure essentielle et va à contre-courant des stratégies moins personnalisées des grandes marques du secteur», souligne la femme d’affaires d’origine libanaise. Son concept s’est exporté dans plusieurs hôtels haut de gamme en Suisse. Ses produits ont convaincu des palaces au Liban et poursuivent actuellement leur conquête du Moyen-Orient.         Point fort: La présence constante de la scientifique derrière son concept renforce la confiance de sa clientèle.

8 Nidecker

Création: 1887 Collaborateurs: 125 Localisation: Rolle, Tunis, Seattle Les Nidecker n’ont jamais cessé de surfer de succès en succès. L’entreprise familiale avait commencé à la fin du XIXe siècle par fabriquer des roues. Puis des skis. Le snowboard fait finalement son entrée en 1984. «Nous venons de lancer un nouveau système de fixation breveté», s’enthousiasme aujourd’hui Henry Nidecker, à la tête de la PME centenaire. Le directeur de 25 ans, cinquième du nom, est entouré de ses deux frères, respectivement chargés du marketing et de l’opérationnel. «Nous collaborons avec nos fournisseurs depuis plus de quarante ans. En développant de manière significative les matériaux de nos produits, nous nous sommes concentrés sur la technologie. Ce qui est un atout face à nos concurrents américains, davantage axés sur le marketing.» Le jeune patron ne manque pourtant pas d’idées pour faire du bruit autour de ses planches. Son plus gros projet de l’année: un partenariat avec l’as du surf, Laird Hamilton. «Nous allons créer une nouvelle marque ensemble. Elle sera lancée en septembre prochain.» Une stratégie qui vise à s’ancrer davantage aux Etats-Unis, leur plus gros marché. Les marques Jones et Yes que Nidecker a récemment cofondées y réalisent 60% de leur chiffre d’affaires.

Point fort: Les snowboards vaudois déstabilisent la concurrence américaine à coups d’innovations technologiques et de marketing bien placé.

9 Brandt 

Création: 1897 Collaborateurs: 50 Localisation: Bulle Tout au long de l’année, Brandt fête ses 115 ans d’existence. La PME, active dans les façades métalliques et la serrurerie du bâtiment, opère actuellement des travaux pour l’OMPI, des écoles ou encore pour l’aéroport de Genève. Son administrateur Christophe Brandt, représentant de la quatrième génération, souligne la fidélité de ses collaborateurs. Quant à la concurrence locale, elle est rudement ressentie. «Nous sommes une petite équipe par rapport aux entreprises du secteur. Mais nous le percevons comme un avantage. Nous pouvons réaliser un travail sur mesure et éviter la production à rythme industriel.»

Point fort: Le constructeur demeure polyvalent dans ses activités et transparent auprès de ses collaborateurs.

10 Contexa

Création: 1999 Collaborateurs: 20 Localisation: Vernier Fondée par Charles Seydoux et Daniel Schupbach – un ancien de Firmenich et Rhône-Poulenc – la société genevoise s’est imposée comme le leader mondial dans la fabrication de robots de dosage. Pour se démarquer, elle mise sur l’innovation. Avec l’appui de la Confédération, elle vient de finir le développement d’une nouvelle machine: Colibri. Plus souple et beaucoup moins onéreuse que la précédente, elle devrait également intéresser les secteurs de la chimie et de la pharmacie. Colibri sera présentée début juin au Congrès mondial de la parfumerie aux Etats-Unis.

Point fort: L’avance technologique.

11 Dehly

Création: 1979 Collaborateurs: 12 Localisation: Marly Dehly évolue dans un domaine atypique: l’entreprise familiale développe et produit des gammes de pastilles pectorales, dont des gommes pour la gorge, pour des laboratoires pharmaceutiques européens. «Nous avons noué des partenariats privilégiés avec nos clients. Notre volume d’activité a pratiquement doublé en quatre ans», indique Christian Binggeli, issu de la troisième génération. Lorsqu’il reprend le flambeau en 2006, le jeune directeur lance la marque de confiserie pharmaceutique PhytAlma, qui enregistre désormais 75% de ses ventes à l’étranger. «La Russie, avec qui nous venons de signer, nous ouvre de nouvelles perspectives.»

Point fort: Face aux aléas du développement pharmaceutique, le fabricant peut rapidement mettre en place des prototypes et les faire valider.

12 Etablissements Techniques Fragnière

Création: 1948 Collaborateurs: 170 Localisation: Bulle, Givisiez, Morges, Rougemont Réputée pour son sponsoring sportif actif (notamment sur les maillots du HC Fribourg-Gottéron), ETF est active non seulement en Suisse romande, mais également en région alémanique. Certifiée ISO 9001 et ISO 14001, la société propose une vaste palette de prestations dans le domaine des installations électriques, de l’informatique et de la télématique. Elle a récemment équipé près de 240 appartements dans le quartier Montjoie au Mont-sur-Lausanne. ETF s’est également chargée, entre autres, d’aménager les laboratoires du CHUV au Biopôle III à Epalinges ou encore l’unité de production Nespresso à Avenches.

Point fort: Le sens de l’éthique et l’écoute du client.

13 FKG Dentaire

Création: 1931 Collaborateurs: 140 Localisation: La Chaux-de-Fonds Le Prix de l’entreprise romande 2012 a couronné FKG Dentaire, l’une des PME les plus innovantes de son domaine. Le fabricant d’outils pour le traitement des racines des dents voit d’importantes opportunités se profiler à l’horizon. Il s’apprête à commercialiser de nouveaux brevets. Son chiffre d’affaires de 25 millions de francs en 2011 pourrait dès lors aisément doubler. «Nous sommes uniquement spécialisés dans l’endodontie, contrairement aux multinationales du secteur qui produisent tout type de pièces. C’est tout à notre avantage», relève le directeur Thierry Rouiller. Son père avait donné un nouveau souffle à l’entreprise dès 1994.

Point fort: Le fabricant produit les outils les plus innovants dans un segment ciblé de la médecine dentaire.

14 Infré

Création: 1946 Collaborateurs: 26 Localisation: Semsales (FR) Le leader mondial de la décaféination du thé ne cesse d’investir. La société vient de lancer la construction d’une nouvelle halle de stockage de 500 m² à proximité de son usine, en bordure d’autoroute. Un nouvel investissement de 700 000 francs de la part des deux familles propriétaires. L’an dernier, Infré a réussi à augmenter sa production de 30%, d’où la volonté d’anticiper. A côté de la décaféination du thé pour ses propres marques (Infré en Suisse et Bonomelli en Italie), la PME intervient également pour des tiers. Elle récupère aussi la caféine, qu’elle revend à des fabricants de boissons énergisantes.

Point fort: S’être concentré sur une seule production pour conserver son leadership.

15 Garages André Chevalley

Création: 1970 Collaborateurs: 210 Localisation: Genève, Carouge, Nyon L’ancien champion suisse de formule 2, André Chevalley, a gardé une âme de compétiteur. Il n’aime pas faire les choses à moitié, à l’image de son magazine Trajectoire, qui n’a cessé de se bonifier. Au cours des années et après s’être recentré sur la distribution de la marque Mercedes-Benz entre Genève et Morges, il a fait l’acquisition d’autres garages et décidé de construire le Garage de Nyon, confié à son frère jumeau. Entre-temps, il a ajouté à son portefeuille d’autres marques, telles que Rolls-Royce, Bentley, Bugatti ou McLaren. Plus récemment, il a aussi ouvert un nouvel établissement dédié à Volvo.

Point fort: La passion et la rigueur.

16 Chocolats Camille Bloch

Création: 1929 Collaborateurs: 180 Localisation: Courtelary (Jura bernois) C’est l’un des derniers fabricants suisses de chocolat indépendant et familial à conserver une part significative dans un marché dominé essentiellement par les multinationales (Nestlé, Lindt & Sprüngli, Masterfoods, Ferrero) et par les marques propres des chaînes Migros (Frey) et Coop. Son succès, l’entreprise le doit en bonne partie à la qualité de ses produits phares: le Ragusa et le Torino. Pourtant, le fameux Ragusa existe déjà depuis 1942! Il a vu le jour à cause de la guerre et de la difficulté d’obtenir du cacao d’Afrique, d’où l’idée de substituer la masse de chocolat par un praliné noisette et d’y rajouter des noisettes entières…

Point fort: Privilégier les marchés de niche.

17 Pronaval

Création: 1962 Collaborateurs: 14 Localisation: Corsier (GE) L’architecte naval Luc Simon a repris voici une année Pronaval, l’un des plus importants chantiers navals du Léman. Un nouveau souffle sur le port de la Belotte (Vésenaz) où la société dispose d’une marina de 70 places. Le fabricant de yachts aux lignes résolument modernes projette la construction d’un port à sec pouvant accueillir jusqu’à 150 bateaux. Totalement écologique, cette infrastructure permettra d’augmenter leur capacité d’hivernage. La PME développe aussi l’activité de représentante de diverses marques célèbres. En quelques mois, elle a vendu plus de 30 bateaux.

Point fort: Un service rigoureux, un savoir-faire reconnu.

18 Alloboissons

Création: 1980 Collaborateurs: 130 Localisation: Granges-Paccot (FR), genève, Lausanne, Sion, Berne Avec plus de 3700 références, toutes boissons comprises, Freddy Quartenoud peut être qualifié de «premier groupe indépendant de distribution de boissons de Suisse». Active dans ce secteur depuis plusieurs générations, cette dynastie a décidé de diversifier ses activités vers les entreprises et les particuliers en créant Alloboissons, une société de livraison à domicile. Il y a dix ans, elle avait réussi à racheter Casadrink auprès de Feldschlösschen, ce qui lui avait permis de quintupler son chiffre d’affaires. En 2004, c’était au tour de Sherpa Service, puis en 2008 de la Petite Cave, sise à Givisiez, et de la société Cave Gonzalez à Lausanne, appartenant au groupe Carlsberg.

Point fort: Proposer le plus vaste assortiment du pays et avoir un service de livraison efficace.

19 Angéloz Mode

Création: 1906 Collaborateurs: 63 Localisation: Fribourg Positionné moyen et haut de gamme, le magasin de mode multimarque Angéloz habille les Fribourgeois depuis des dizaines d’années. Dès cet été, trois nouvelles boutiques en nom propre remplaceront des espaces que le groupe familial exploite actuellement en franchise. Une quatrième enseigne, aux collections plus décontractées, verra aussi le jour. S’étendre hors du canton? «Nous restons essentiellement concentrés sur Fribourg et sa région, indique le directeur Philippe Angéloz, issu de la quatrième génération. Nous veillons à rester proche de nos clients et sommes régulièrement sur les surfaces de ventes. Nous nous déplaçons aussi beaucoup dans les grandes villes européennes pour nous informer.»

Point fort: L’enseigne de mode maîtrise son marché grâce à une implantation hyperlocale.

20 Boulangeries Taillens

Création: 1943 Collaborateurs: 80 Localisation: Crans-Montana, Lens Impossible d’ignorer l’existence des boulangeries Taillens lorsqu’on fréquente Crans-Montana! Même James Bond, alias Roger Moore, s’est porté volontaire pour être leur ambassadeur… Les représentants de la troisième génération sont toujours présents. C’est pour cela d’ailleurs qu’ils résistent aux sollicitations les poussant à s’agrandir en plaine. Voici un an et demi, ils ont accepté de reprendre une boulangerie à Lens, mais leur ambition n’est pas d’être partout. Avec ses cinq points de vente, la PME familiale développe notamment ses produits chocolatés. Elle fournit entre autres le Swiss Learning Group et le Lycée alpin de Zuoz, dans les Grisons.

Point fort: Les membres de la famille, tous du métier, sont présents sur tous les sites.

21 Les Brasseurs

Création: 1997 Collaborateurs: 110 Localisation: Genève, Lausanne, Neuchâtel, Nyon Servir aux clients des bières produites sur place: le concept des Brasseurs a rapidement séduit la Suisse romande. Son succès, la chaîne genevoise le doit notamment aux profils spécifiques de ses quatre cofondateurs. «L’expérience professionnelle de chacun d’entre nous optimise la gestion de l’entreprise. L’un vient par exemple d’une famille de brasseurs artisanaux, tandis qu’un autre dirige une agence de placement», détaille Yves Curchod qui, lui, est restaurateur-hôtelier. Après avoir ouvert leur quatrième établissement à Neuchâtel en 2007, les microbrasseries artisanales mettent le cap sur d’autres villes: «Nous recherchons actuellement des sites à Fribourg et en Suisse alémanique.»

Point fort: Les bières artisanales coulent à flots grâce à un management diversifié et des emplacements urbains stratégiques.

22 Covedis

Création: 1967 Collaborateurs: 50 Localisation: Lausanne Le plus gros fournisseur de sushis de Suisse romande (avec 8,5 millions de sushis par an) livre ses barquettes dans 33 points de vente Manor, mais aussi chez Coop pour toute la Suisse romande. A côté de cela, il a développé sa propre chaîne de boutiques: Sushi Zen (cinq arcades à Morges, Lausanne, Genève et Epalinges). Pour y parvenir, le propriétaire de cette PME a recruté un itamae (maître sushi japonais), Ken Kawakami. Et il a investi dans une machine qui lave le riz et le cuit au gaz, ce qui permet d’être plus précis dans la cuisson.

Point fort: Ne jamais avoir lésiné sur la qualité.

23 Fassbind Hotels

Création: 1961 Collaborateurs: 200 Localisation: Lausanne, Genève, Berne, Zurich Première chaîne hôtelière de Suisse en mains familiales, Fassbind Hotels possède huit établissements, dont l’Agora à Lausanne et le Senator à Zurich. Le groupe, qui s’est développé sur la base de structures «simplifiées à l’extrême», ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. «Nous étudions de près les opportunités de rachat», souligne le propriétaire et directeur Eric Fassbind. Le management familial s’avère un atout décisif. «Les vendeurs potentiels sont rassurés face à une chaîne comme la nôtre. Nous nous engageons à respecter l’identité de leur établissement.»

Point fort: Le groupe familial intègre localement ses hôtels, qui «prennent racine dans leur quartier».

24 Prodague

Création: 1946 Collaborateurs: 160 Localisation: Essert sous-Champvent (VD) Active dans le secteur agricole, la société familiale Prodague, en mains de la famille Agassis, a reçu le 3e prix lors de la 5e édition du Prix de l’entreprise romande du Swiss Venture Club, lequel s’est tenu le 25 avril dernier à Lausanne. Sylvain Agassis, représentant la troisième génération, s’apprête néanmoins à changer de raison sociale pour choisir le nom de Sylvain & Co, soit l’intitulé exact de sa marque lancée récemment chez Manor. A côté de cela, elle œuvre principalement pour Coop (60% de ses ventes) et sa franchise Betty Bossi. Réalisant près de 40 millions de francs de chiffre d’affaires, elle cherche désormais également des canaux alternatifs de vente pour ses produits à base de fruits et légumes. Elle livre déjà des paniers bio issus de son domaine maraîcher à une clientèle de proximité. Elle a lancé en septembre un yaourt à trois étages, aux céréales et aux fruits frais. Le directeur de Prodague mise beaucoup sur les aspects humains, c’est pourquoi ses 160 collaborateurs reçoivent une participation aux bénéfices.

Point fort: Innover sans cesse.

25 Fleuriot Fleurs

Création: 1920 Collaborateurs: 50 Localisation: Genève Il y a deux ans, Fleuriot Fleurs décrochait son plus gros mandat. A l’occasion d’un mariage étatique, l’enseigne genevoise envoie au Qatar 28 collaborateurs pour arranger quelque 50 000 fleurs. Un mandat tel, qu’une structure de design floral est créée par la suite. «Nos jeunes collaborateurs font progresser les techniques florales et détectent les tendances. Je compte sur eux pour développer leur art», souligne José Millo, propriétaire depuis 1983. L’établissement vient de lancer un site de vente en ligne.

Point fort: L’équipe de fleuristes s’adapte aux goûts des clients.

26 Pompes Funèbres – Pomp it Up

Création: 1989 Collaborateurs: 80 Localisation: Lausanne, Genève, Zurich, Bâle, Neuchâtel Chaussures de ville et baskets confondues, les boutiques Pompes Funèbres et Pomp it Up ont vendu environ 180 000 paires en 2011, en dépit de la crise qui affecte le commerce du détail. La chaîne tient 14 magasins en Suisse, dont le plus récent a ouvert en décembre dernier à Zurich. Elle est implantée dans la région alémanique depuis près de quinze ans. «Notre présence dans les principales villes helvétiques nous permet d’offrir un grand choix de marques à nos clients», avance le fondateur Guillaume Morand. Avec en prime une ambiance décontractée en boutique, propre à la chaîne.

Point fort: Les boutiques de chaussures se sont imposées en Suisse alémanique.

27 Theillard

Création: 1990 Collaborateurs: 40 Localisation: Lancy Véritable «metteur en scène» culinaire, Joël Theillard décline son art dans le catering, la création et le consulting. Ce chef d’entreprise visionnaire a longtemps œuvré sous la raison sociale Service et Restauration gastronomique avant de s’assumer comme une marque version luxe. Fort d’une longue expertise, il détiendrait environ 40% des parts de marché sur Genève en se chargeant de 500 à 600 événements par année. Actif uniquement dans le service traiteur haut de gamme, il a recruté voici quelques semaines Jacqui Lang en qualité de directeur exécutif du pôle catering, qui avait auparavant développé le service traiteur de Philippe Rochat. Cet hyperactif, fils d’un artiste peintre, est véritablement passionné par l’acte créatif. Il conçoit, développe et produit du mobilier et de la vaisselle, cela dans un esprit qui caractérise la philosophie de la maison: apporter un regard nouveau, voir avant-gardiste, sur l’art de recevoir.

Point fort: Travailler avec passion.

28 Vogel Vins

Création: 1993 Collaborateurs: 23 Localisation: Grandvaux, Lausanne, Vevey, Morges Julien Vogel a tout récemment repris les rênes de l’entreprise familiale pour poursuivre l’adaptation de ses structures aux besoins actuels du marché. Après s’être fait un nom dans la sélection et l’importation de bordeaux primeurs pour la grande distribution en Suisse, la société s’est diversifiée en offrant ses services à la clientèle privée. Elle représente aussi certains vignerons créateurs suisses et étrangers auprès de restaurateurs. Enfin, elle a ouvert trois œnothèques sous l’enseigne Yatus à Lausanne, Vevey et Morges. Une quatrième pourrait ouvrir ses portes sur Fribourg d’ici à la fin de l’année. Elle a recruté Tony Decarpentrie, l’actuel sommelier en chef du Beau-Rivage Palace de Lausanne, pour diriger les achats dès le 1er juin.

Point fort: La sélection des vins est effectuée uniquement par des professionnels du vin.

29 Wolfisberg

Création: 1961 Collaborateurs: 65 Localisation: Carouge, Genève François Wolfisberg est un patron plutôt atypique. Outre ses horaires de travail, qui débutent à 3 heures et finissent à 16 heures, il ne possède pas de téléphone portable et est l’heureux père de sept enfants dont on peut admirer la photo dans ses quatre boulangeries. Celui qui a décroché la Coupe d’Europe de la boulangerie en 1999 cultive l’esprit de compétition qu’il a développé lorsqu’il pratiquait beaucoup le sport. A 49 ans, il a encore ouvert voici quelques mois une nouvelle surface en plein centre-ville. Ne fabriquant pas moins de 35 sortes de pains différents, il développe un nouveau marché: les cinq-étoiles. Il propose aussi des ateliers aux particuliers, aux entreprises et pour les anniversaires d’enfants.

Point fort: Conjuguer le savoir-faire de l’artisan et la capacité à innover.

30 Unirisc Group 

Création: 1994 Collaborateurs: 80 Localisation: Vésenaz (GE), Sion, Zurich Dans le secteur très disputé des intermédiaires en assurances en Suisse, le genevois Unirisc Group arriverait au 6e rang en termes de chiffre d’affaires (15 millions de francs). Très dynamique, il a été récemment la 10e entreprise à recevoir le label equal-salary, après SIG et le World Economic Forum, pour le canton de Genève. Forte d’une croissance régulière, il s’apprête à emménager dans de nouveaux locaux entièrement neufs, qu’il a acquis à Vésenaz, afin d’y regrouper sur 2000 m² ses différentes équipes. Fondé à Genève par Jean-René Barman et Thierry Chardonnens, Unirisc Group propose aux entreprises des prestations intégrées dans trois métiers: le conseil en assurances, la gestion des risques et des ressources humaines. D’ailleurs, il a développé une plateforme web qui lui permet de gérer les dossiers de 30 000 collaborateurs et d’offrir à ses clients une visibilité en temps réel sur les processus sous-traités.

Point fort: «Un enthousiasme créatif, un management participatif et une identification forte des collaborateurs aux valeurs du groupe.»

31 Addvision

Création: 2004 Collaborateurs: 12 Localisation: Genève Amedeo Serra et John Burke sont discrets. Lorsqu’ils quittent LODH pour créer en 2004 leur propre société de conseil dans la gestion de fortune pour la clientèle privée et institutionnelle, ils partent avec une idée très claire de leur stratégie à venir: proposer d’investir dans les ETFs (soit des fonds d’investissement qui répliquent la pondération d’un indice boursier de référence) et ne pas accepter de rétrocessions de la part des banques. Plus récemment, en 2010, Roberto Almaleh les a rejoints pour créer une société sœur, Addvision Alternative Management, dédiée à la gestion discrétionnaire à travers les hedge funds. A peu près à la même époque, la société a décidé d’ajouter une nouvelle activité à son offre: la consolidation et le reporting pour les clients dont la fortune est disséminée dans plusieurs établissements. Les deux entités gèrent une fortune d’environ 1,2 milliard de francs.

Point fort: «Travailler sans avoir le moindre conflit d’intérêts avec nos clients.»

32 Independent Asset Management (IAM)

Création: 1995 Collaborateurs: 40 Localisation: Genève Indépendance et discipline, voilà le socle de valeurs sur lequel repose le succès d’IAM. Pour son fondateur, CEO et principal actionnaire, Michel Thétaz, «il est nécessaire de fuir les décisions qu’on ne contrôle pas». L’entreprise genevoise active dans la gestion de fortune pour clients institutionnels mise sur des placements prudents, à long terme. Avec une masse sous gestion de près de 7 milliards de francs, elle joint le sport à ses activités. Michel Thétaz vient d’annoncer la création d’IAM Cycling Team, une toute nouvelle équipe suisse de cyclisme. Sa passion pour les deux-roues se double d’un outil de communication idéal. «En plus de notre expertise institutionnelle, nous cherchons à mettre nos produits financiers – dont certains existent depuis presque quinze ans – à la disposition de clients privés.»

Point fort: «Notre modèle d’affaires que les grandes structures de gestion ne peuvent reproduire.»

33 Semper Gestion

Création: 2001 Collaborateurs: 20 Localisation: Genève, Shanghai Confidentialité assurée pour ses clients. Le gérant de fortune genevois Semper obtient en 2011 la certification ISO 27001 qui garantit ses bonnes pratiques en matière de sécurité de l’information. Cette même année, la société indépendante ouvre une antenne à Shanghai et engage une gérante chinoise à Genève. «L’objectif n’est pas d’élargir notre clientèle sur ce marché, mais de saisir des opportunités d’investissement», souligne le directeur général Grégoire Vaucher. Avec environ 2 milliards de masse sous gestion, Semper a annoncé l’ouverture d’un bureau à Londres dans les douze prochains mois.

Point fort: «Des contacts privilégiés nationaux et internationaux pour tous nos mandats.»

34 1875 Finance

Création: 2006 Collaborateurs: 22 Localisation: Genève Dans le secteur en pleine mutation de la gestion de fortune, 1875 Finance a réussi à devenir l’une des plus importantes sociétés de gestion de fortune de la place. Spécialisée dans la gestion d’actifs et le multi-family office, la société genevoise intègre toutes les composantes du métier: l’asset management, l’IT, le juridique et fiscal, la communication, l’approche des clients et le reporting; 1875 Finance gère environ 5 milliards de francs, dont 60% appartiennent à trois familles fortunées. Dans le classement Bloomberg des multi-family offices, elle se hisse au 21e rang mondial et au 2e rang suisse.

Point fort: «Ne pas être une plateforme de gérants, mais une marque intégrée qui réunit l’ensemble des compétences nécessaires pour s’adapter aux marchés financiers et à la mutation de l’environnement réglementaire de la profession.»

35 Richter - Dahl Rocha & Associés

Création: 1993 Collaborateurs: 100 Localisation: Lausanne, Buenos Aires «Un fragment de ville.» C’est en ces termes que Jacques Richter décrit le mandat que l’EPFL a confié au cabinet d’architectes Richter - Dahl Rocha & Associés qu’il a cofondé. Ce chantier, leur plus grand projet à ce jour avec un budget de 230 millions de francs, comprend entre autres un centre de congrès de 3000 places et plus de 500 logements pour étudiants. Une cité qui devrait ouvrir ses portes à fin 2013. Le bureau lausannois vient d’ailleurs de remporter la deuxième place du Prix de l’entreprise romande 2012. Au vu de sa taille (100 collaborateurs) et de ses projets (une cinquantaine en cours), Richter - Dahl Rocha & Associés est géré comme une véritable PME. «Le défi réside dans le meilleur équilibre entre une créativité optimale et un service professionnel.» Jacques Richter reprend le cabinet de son père en 1993 en s’associant avec l’Argentin Ignacio Dahl Rocha. Le tournant: «Nous avons pratiquement doublé d’effectif lorsque Nestlé nous a mandatés pour rénover son siège à la fin des années 1990. Puis les mandats et les concours se sont enchaînés.» En 2005, le bureau crée une filiale à Buenos Aires. En 2011, il affiche un chiffre d’affaires record de 15 millions de francs.

Point fort: Avec une taille atypique, le bureau d’architecture adopte une gestion rigoureuse sans entraver la créativité.

36 Berney Associés

Création: 1990 Collaborateurs: 120 Localisation: Genève, Lausanne, Vouvry, Fribourg, Lugano Après avoir mené trois acquisitions en douceur (en gardant leurs principaux animateurs comme associés), dont la dernière en 2008 à Lausanne, la fiduciaire Berney Associés continue d’étudier d’autres reprises. Charles Berney, le fondateur, n’a pas de souci de transmission. Son équipe est soudée et la descendance assurée. La société est, entre autres, l’une des rares fiduciaires romandes à pouvoir auditer des sociétés cotées en bourse. Elle est membre du 8e réseau mondial: Crowe Horwath International.

Point fort: Offrir tous les services avec de réelles compétences.

37 b-groupe.ch

Création: 1967 Collaborateurs: 70 Localisation: Sierre, Sion, Bagnes «Rien n’est permanent, excepté le changement!», aiment à clamer les trois frères Bonvin – Vincent, David et Jérôme – lesquels ont succédé à leur père dès 1990. A la tête de quatre entreprises (Marcel Bonvin & Fils dans le sanitaire, le chauffage/ventilation et la ferblanterie; Karlen & Cie dans la ferblanterie, la couverture en pierre et l’étanchéité; Bonvin Technique Concept, un bureau technique CVS établi à Sierre; et Bonvin Immobiliers, axée sur la gestion et le patrimoine immobilier), ils viennent de créer une holding intitulée b-groupe afin de centraliser les activités administratives sur un seul site.

Point fort: La capacité à s’adapter au changement.

38 Cittolin & Polli

Création: 1997 Collaborateurs: 40 Localisation: Martigny, Lausanne Après s’être forgé une jolie réputation sur Verbier, les architectes Patrick Polli et Stefano Cittolin exportent leur talent. Si leur projet de Crans-sur-Sierre (Le Hameau du Golf: 33 appartements répartis entre 5 chalets) sera vraisemblablement ralenti par le succès de l’initiative Weber, tel n’est pas le cas de la récente promotion «Grand Pré Geneva Residences», dont le chantier s’est ouvert en plein centre-ville; 88 appartements seront livrés fin 2013, avec entre autres un spa et un wellness. Une première pour la rive droite genevoise!

Point fort: Savoir associer le contemporain à la mémoire du lieu.

39 Defferrard & Lanz

Création: 2003 Collaborateurs: 18 Localisation: Lausanne, Genève, Nyon, Vevey, Neuchâtel L’homme d’affaires genevois Abdallah Chatila est entré en début d’année dans le capital du leader romand du conseil en financement immobilier et courtage en prêt hypothécaire, cela afin de développer les activités de Defferrard & Lanz. Stéphane Defferrard et Stéphane Lanz, tous deux diplômés de l’Institut supérieur de formation bancaire à Genève, se sont associés en 2003. Puis, dès 2007, ils ont progressivement couvert quasi toute la Suisse romande avec des agences réparties sur le territoire. Defferrard & Lanz traite plus d’un demi-milliard de francs de prêts hypothécaires par année.

Point fort: «Traiter les affaires des clients comme si c’était les siennes!»

40 Délèze Fenêtres

Création: 1952 Collaborateurs: 30 Localisation: Sion Spécialisée dans la fabrication de fenêtres, cette société familiale a survécu à deux incendies tout en réussissant à devenir l’un des leaders romands. La PME a su automatiser au maximum sa production, laquelle s’est diversifiée: fenêtre en bois, fenêtre antique en bois, fenêtre bois-métal, fenêtre en PVC (y compris avec un aspect bois si nécessaire).

Point fort: être à l’écoute du client et proposer des solutions adaptées avec une technologie de pointe et une qualité irréprochable.

41 De Luca

Création: 1929 Collaborateurs: 140 Localisation: Bienne, Lyss, Moutier Depuis trois générations, l’entreprise De Luca assure sa pérennité en diversifiant ses activités: isolation, centre de tri de matériaux de recyclage, mais surtout le génie civil, la construction de bâtiments industriels (Rolex à Bienne, par exemple) et d’immeubles de logement en tant qu’entreprise générale. Elle est active principalement dans les régions de Bienne, Neuchâtel et du Jura bernois.

Point fort: Des collaborateurs motivés et compétents, le respect des délais et un travail de qualité.

42 Gérofinance-Dunand La Couronne

Création: 1886 Collaborateurs: 234 Localisation: Genève, Mies, Rolle, Pully, Yverdon-les-bains, Morges, Lausanne, Pully, Montreux, Vevey, Aigle, France voisine Voici quelques mois, le groupe immobilier Gérofinance-Dunand a racheté la Régie de la Couronne, fortement implantée sur l’arc lémanique vaudois. Une acquisition qui lui a permis de se hisser dans le top 5 des régies romandes. Avec 234 collaborateurs, dont 60 actifs dans la vente, et quelque 370 millions de francs d’état locatif (gérance et PPE), la nouvelle entité se positionne quasi au même niveau que la SPG. Ce processus de croissance externe avait été initié par Jérôme Félicité-Ivanès dès 2006 avec la reprise de la régie Dunand & Cie.

Point fort: «Nous réinvestissons en permanence pour nous améliorer et développer notre outil de travail. Les associés sont toujours joignables.»

43 Meubles Descartes

Création: 1969 Collaborateurs: 72 Localisation: Saxon , Yaoundé Parti de zéro avec sa femme Solange, Jean-Daniel Descartes est aujourd’hui l’un des plus importants entrepreneurs du Valais. Son magasin de Saxon dispose de 23 000 m², après avoir été agrandi à plus de dix reprises! Celui qui détient 100% du capital des Bains d’Ovronnaz depuis deux ans continue de travailler à 200% malgré ses 70 ans. Craignant sans doute de s’ennuyer, il s’investit en parallèle dans la promotion immobilière dans son canton d’origine. Actuellement, il mène de front une quinzaine de chantiers.

Point fort: Un mélange de culot et de bon sens montagnard.

44 Python Sécurité

Création: 2001 Collaborateurs: 60 Localisation: Genève, Lausanne, Vevey, Yverdon-les-bains, La Chaux-de-Fonds, Marin La société créée par l’ancien chef de la sécurité des 11 succursales suisses de Globus a survécu aux multiples soubresauts du FC Servette, dont il était un des principaux prestataires. Un exploit d’autant plus significatif que Christian Python n’a jamais fait appel aux banques. Outre le mandat de sécurité du Centre commercial de la Praille, la PME a décroché des mandats identiques pour cinq centres à Genève. Un canton où il réalise 90% de son business, grâce entre autres à la Fondation des parkings et au Service des sports.

Point fort: L’orientation vers le client et le suivi de l’encadrement.

45 Homedia

Création: 2003 Collaborateurs: 38 Localisation: Neuchâtel Deux ans après sa création, Homedia rachète le site français DVDFly, qui devient vite un des leaders suisses de location de films sur internet. Le concept: le client réserve ses DVD via la plateforme en ligne et les reçoit à son domicile le lendemain. Depuis 2010, l’entreprise propose, en parallèle, un service de vidéos à la demande (VOD). Son catalogue de films, plus de 2500 œuvres, concurrence aussitôt l’offre du géant Swisscom. D’autant plus qu’il alimente depuis peu les services VOD des opérateurs Orange et Sunrise. «Notre marché principal demeure la Suisse. La société est présente en France et en Belgique. Nous sommes actuellement en discussion avec la Scandinavie», annonce Renzo Del Mastro, fondateur de la société avec son associé Sébastien D’Amico. Récemment, les deux serial entrepreneurs ont renommé leur site DVDFly en HollyStar. «Les catalogues dématérialisés prennent de plus en plus d’importance.» Avec un chiffre d’affaires de 8 millions de francs en 2011, la société a décidé d’ouvrir son capital. «La vidéo à la demande requiert beaucoup d’investissements, notamment en matière de négociations liées au droit de diffusion. C’est pourquoi nous avons fait entrer des investisseurs privés dans le capital à hauteur de 12%.» Homedia vient également de s’emparer de son concurrent DVDNet.

Point fort: La société est réactive aux évolutions accélérées du secteur.

46 Cadschool

Création: 1998 Collaborateurs: 12 Localisation: Genève Ce discret institut de formation ne cesse de s’adapter en fonction des besoins des entreprises. Ce qui explique son succès auprès de clients prestigieux tels que le Cern ou la RTS. Il gère trois filières de formation: graphisme (orienté print), CAO (conception assistée par ordinateur) et postproduction. A celles-là va s’ajouter dès septembre prochain une filière web (stratégie de communication, gestion de contenus, création de sites). Cadschool excelle dans la formation continue et l’organisation de stages en entreprise.

Point fort: L’organisation de stages pratiques en entreprise.

47 Agence Virtuelle

Création: 1996 Collaborateurs: 11 Localisation: Genève Dans ses bureaux, il y a davantage d’écrans que de collaborateurs. Des écrans où défilent des données à longueur de journée. Spécialiste de l’e-branding, Agence Virtuelle analyse en temps réel les performances de ses clients sur internet. Avec, dans sa ligne de mire, le retour sur investissement. «Nous sommes agressifs dans notre activité, c’est ce qui fait notre force», déclare le fondateur Stéphane Perino. Ses clients, tels que le Club Med, easyJet ou Ebookers, évoluent notamment dans le tourisme.

Point fort: L’agence augmente les marges des marques grâce à un marketing offensif.

48 Infomaniak

Création: 1994 Collaborateurs: 40 Localisation: Genève Son cheval de bataille: l’hébergement de sites internet. Mais la société Infomaniak s’est largement diversifiée au fil des années. En plus de la diffusion de contenus audio et vidéo en streaming, elle propose entre autres depuis quelques mois une plateforme performante de vidéo à la demande (VOD); 2012 s’annonce comme un véritable tournant. «Nous avons actuellement tellement de nouveaux produits, qu’il est difficile de faire des pronostics de vente», s’enthousiasme le cofondateur Fabian Lucchi.

Point fort: L’offre de l’hébergeur est structurée de manière à ne pas égarer le client dans des détails trop techniques.

49 Neo Advertising

Création: 2003 Collaborateurs: 28 Localisation: Genève, Lausanne, Zurich «Nous avons cédé toutes nos activités à l’étranger.» Le spécialiste de l’affichage publicitaire numérique Neo Advertising a décidé de se recentrer sur le marché helvétique. Présent notamment dans des centres commerciaux et à l’aéroport de Genève, il continue de développer ses infrastructures innovantes, dont des projets de mobilier urbain digital. Pour 2012, ses prévisions tablent sur des ventes à hauteur de 7 millions, soit une croissance de 30%. «Nous sommes nés dans le numérique, sans les supports traditionnels que la plupart de nos concurrents possèdent comme héritage», soutient le cofondateur Christian Vaglio-Giors.

Point fort: Dès sa création, la société a choisi les écrans numériques, un segment prometteur de la publicité.

50 NEXThink

Création: 2004 Collaborateurs: 70 Localisation: Lausanne, Zurich, Dubaï, Munich, Salt Lake City Plus de 100% de croissance en 2011, présent dans 14 pays, avec un portefeuille de 400 clients. Aucun doute, NEXThink monte en flèche. L’entreprise élabore des outils de monitoring informatique en temps réel. Une récente levée de fonds de plus de 5,5 millions de dollars soutiendra le développement du marché américain et du segment mobile. «Nous nous sommes focalisés sur une seule problématique client. Nous la développons pour devenir les meilleurs mondialement sur ce segment, sans jamais nous disperser», affirme le cofondateur et CEO Pedro Bados. Dès sa création, la société du Parc scientifique d’Ecublens intègre au sein de son équipe une vingtaine de nationalités différentes. Une culture internationale qui contribue à son succès.

Point fort: NEXThink se concentre sur un unique produit du secteur informatique pour se développer à l’international.

Crédits photos: Dr Bilan

Dossier réalisé

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."