Bilan

Zurich Insurance biffera 8000 postes d'ici 2018

L'assureur Zurich Insurance a vu en 2015 son bénéfice net fondre de plus de moitié (-53%) à 1,84 milliard de dollars.

Le groupe vise désormais une économies de plus de 1 milliard de dollars à moyen terme et entend biffer quelque 8000 postes de travail d'ici 2018.

Crédits: Keystone

L'assureur Zurich Insurance a vu en 2015 son bénéfice net fondre de plus de moitié (-53%) à 1,84 mrd USD. Cette performance "décevante" s'explique par les frais dans la division General Insurance et par les coûts de restructuration. Le groupe zurichois annonce dans la foulée des coupes drastiques dans les effectifs, à hauteur de 8000 postes. Les actionnaires se verront proposer un dividende inchangé à 17 CHF. La direction indique ne pas être en mesure d'atteindre son objectif 2016 de rendement sur fonds propres.

"Nous avons accéléré le programme d'efficience et nous nous appliquons pour atteindre les réductions de coûts de 300 mio USD annoncées pour 2016", affirme jeudi le directeur général (CEO) intérimaire Tom de Swaan, cité dans un communiqué.

Le groupe vise désormais une économies de plus de 1 mrd USD à moyen terme et entend biffer quelque 8000 postes de travail d'ici 2018. Les détails de ce plan de restructuration seront délivrés lors de la publication des résultats du 1er trimestre, précise Zurich dans son rapport annuel.

Les mesures impliqueront également le recours aux nouvelles technologies, une simplification organisationnelle et la mise en place de processus simplifiés, selon Zurich.

"Nous ne nous concentrons pas sur une réduction d'effectifs", avait pourtant indiqué en mai dernier l'ancien CEO Martin Senn. Ce dernier avait évoqué alors la suppression de quelques emplois effectuées majoritairement par des "fluctuations naturelles".

Des indicateurs à la baisse

Lors de l'exercice écoulé, le bénéfice opérationnel (BOP) a été amputé de 37% à 2,92 mrd USD, a indiqué Zurich Insurance. Le chiffre d'affaires s'est replié à 67,99 mrd, soit un recul de 9%. Le ratio combiné s'est péjoré de 6,7 points de pourcentage à 103,6%. A fin décembre, les fonds propres ont atteint 31,18 mrd USD (-10%).

Le bénéfice opérationnel, attendu à 2,84 mrd USD, est le seul indicateur à dépasser les prévisions du consensus AWP. Le ratio combiné est dans la cible. Le bénéfice net et les fonds propres déçoivent les attentes des analystes.

Lors de l'assemblée générale du 30 mars, les actionnaires devront approuver une rémunération stable à 17 CHF par action. L'exercice 2015 ne donnera lieu à aucun dividende extraordinaire.

Comme attendu, la division General Insurance (GI), qui regroupe l'assurance dommage, a vu sa rentabilité s'effondrer (-71%), avec un BOP de 864 mio USD. Les autres unités Global Life et Farmers ont connu un développement plus favorable, selon le communiqué. La première a vu sa rentabilité s'étoffer de 2% à 1,30 mrd, tandis que la seconde a enregistré une baisse marquée de son BOP à 1,42 mrd CHF (-10%).

Quatrième trimestre pesant

Au sein de l'unité GI, le quatrième trimestre s'est terminé sur une perte opérationnelle de 120 mio USD, plus lourde que les 100 mio prévus. Zurich avait émis en janvier un avertissement sur résultat suite notamment aux ouragans Desmond, Eva et Frank au Royaume-Uni et en Irlande et d'autres catastrophes naturelles qui ont pesé sur les activités de l'assureur, notamment l'explosion dans la ville chinoise de Tianjin. Ces pertes ont été estimées à 275 mio USD.

A l'échelle du groupe, la dernière période de l'année s'est soldée par une perte nette de 424 mio. Au quatrième trimestre 2014, Zurich avait dégagé un résultat positif à hauteur de 860 mio USD.

Zurich annonce également que le nouveau patron Mario Greco entrera en fonction le 7 mars, avec un peu d'avance sur le calendrier. "La première priorité pour 2016, c'est de remettre les activité d'assurance dommage sur le rails", souligne M. de Swaan.

Le rendement sur fonds propres n'atteindra pas cette année le niveau attendu de 12-14%, contrairement aux autres objectifs 2016. Pour le cycle stratégique 2014-2016, le groupe table sur des entrées nettes d'argent de 10 mrd CHF.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."