Bilan

Zenith annonce la vente en ligne de ses garde-temps

Cette démarche fait de Zenith la première entreprise de montres suisses haut de gamme à proposer ses produits via un revendeur présent uniquement sur internet.

La marque horlogère Zenith est détenue par le groupe français LVMH.

Crédits: DR

La marque horlogère Zenith, détenue par le groupe français LVMH, débutera la vente en ligne de ses garde-temps à partir du 20 octobre sur le site "mrporter.com", indique mercredi l'entreprise.

"Cette démarche fait de Zenith la première entreprise de montres suisses haut de gamme à proposer ses produits via un revendeur présent uniquement sur internet", assure l'horloger dans un communiqué.

La société proposera aux clients du portail une collection "exclusive", composée de montres mécaniques, précise Zenith. Chaque mois, 2,5 mio de visiteurs se rendent sur ce site, qui comptabilise plus de 25 mio de consultation mensuelles de ses pages.

La filiale du groupe LVMH, fondée il y a 150 ans, vend des montres dont le prix moyen tourne autour de 8000 CHF. La marque est surtout connue pour un des ses calibres, le chronographe automatique El Primero, sorti pour la première fois en 1969.

"Nous nous réjouissons de travailler avec mrporter.com et d'accueillir une nouvelle génération de clients chez Zenith", a déclaré le directeur général (CEO), Aldo Magada, cité dans le communiqué.

La manufacture souligne également que le "la tradition, le style et le raffinement de Zenith sont en parfait accord avec le profil de luxe de MrPorter.com".

Jean-Claude Biver, chef de la division des montres LVMH, dont Hublot et Tag Heuer font aussi partie, avait récemment soutenu que le secteur du luxe est en retard pour les ventes sur internet, lors d'un entretien à AWP en septembre. "Mais cela changera", avait-t-il affirmé.

Hublot prévoit d'ici cinq ans de se lancer et Tag Heuer a déjà commencé. "Certains modèles sont vendus en ligne notamment en Chine et aux Etats-Unis", avait précisé M. Biver.

Goldman Sachs avait indiqué, dans une étude publiée en septembre, qu'au niveau de la Chine par exemple la compétition dans le commerce électronique va s'accentuer.

L'industrie mondial du luxe doit faire face au défi que les consommateurs les plus jeunes sont plus présents dans le monde virtuel où l'engagement de la marque, le marketing, le prix réel et la transparence sur la valeur posent des problèmes aux maisons qui ont ouvert trop de boutiques et ne sont pas encore présents en ligne, avaient estimé les experts de la banque.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."