Bilan

Volkswagen un peu plus optimiste pour 2016, malgré Audi

Le géant européen de l'automobile Volkswagen reste marqué par le scandale du diesel, qui a entraîné un avertissement sur résultats de sa marque Audi.

Au niveau opérationnel, Volkswagen a fait mieux qu'escompté avec un bénéfice d'exploitation Ebit de 3,3 milliards d'euros.

Crédits: AFP

Le géant européen de l'automobile Volkswagen s'est montré jeudi plus optimiste concernant sa performance financière en 2016, même s'il reste marqué par le scandale du diesel, qui a entraîné un avertissement sur résultats de sa marque Audi.

Le constructeur aux multiples marques a dégagé un bénéfice net de 2,28 milliards d'euros entre juillet et septembre, selon son rapport financier. C'est un peu moins qu'attendu par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui escomptaient 2,45 milliards d'euros de bénéfice.

Un an plus tôt, Volkswagen avait essuyé sa première perte trimestrielle en plus de 15 ans, frappé de plein fouet par le scandale des moteurs diesels truqués. Les provisions rapidement mises de côté par le groupe pour faire face aux retombées du dieselgate avaient entraîné une perte nette de 1,73 milliard d'euros au troisième trimestre 2015.

Tiré par la Chine, son chiffre d'affaires a progressé pendant l'été de 1%, à près de 52 milliards d'euros, conformément aux attentes.

Au niveau opérationnel, Volkswagen a fait mieux qu'escompté avec un bénéfice d'exploitation Ebit de 3,3 milliards d'euros.

Les conséquences du scandale des moteurs diesel truqués continuent d'amputer son bénéfice, même si elles n'ont plus conduit Volkswagen dans le rouge depuis la fin de l'année 2015.

Le groupe s'est montré plus confiant pour l'exercice en cours. Il attend désormais une marge opérationnelle, mesure de sa rentabilité, "dans le haut" de la fourchette de 5% à 6% déjà communiquée et pense que son chiffre d'affaires "peut atteindre le niveau de l'an dernier", alors qu'il évoquait jusqu'ici un repli pouvant atteindre jusqu'à 5%.

Mais sa marque haut de gamme Audi a en parallèle émis un avertissement sur résultats en raison du dieselgate, qui concerne certains de ses modèles, et du rappel de voitures pour un problème d'airbags fournis par le japonais Takata.

La marque aux anneaux, plus gros contributeur au bénéfice opérationnel du groupe Volkswagen, attend désormais une marge opérationnelle "considérablement" en dessous de la fourchette de 8 à 10%, alors qu'Audi l'escomptait jusqu'ici légèrement en dessous.

Le groupe Volkswagen a connu la plus grave crise de son histoire lors de la révélation en septembre 2015 de sa tricherie sur 11 millions de véhicules dans le monde, équipés par ses soins d'un logiciel capable de fausser les résultats des tests antipollution. Ce scandale lui a valu sa première perte annuelle depuis plus de 20 ans.

La voie commence à se dégager pour lui aux Etats-Unis, où a éclaté le scandale. La justice américaine a approuvé mardi le plan d'indemnisation de près de 15 milliards de dollars soumis par Volkswagen pour solder en partie le litige. Mais le constructeur allemand reste poursuivi au pénal et doit encore trouver une solution pour quelque 80.000 véhicules supplémentaires de 3 litres de cylindrée de marques Audi et Porsche qui ne sont pas couverts par l'accord.

Le groupe reste confronté à une cascade de poursuites et d'enquêtes dans le reste du monde, notamment en Europe.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."