Bilan

Volkswagen a décalé ses pubs dans les journaux

Volkswagen a décidé de décaler ses campagnes dans la presse française pour éviter un télescopage entre une publicité et un article sur le scandale qui secoue le groupe.

Le Canard Enchaîné affirme pour sa part mercredi que Volkswagen a exercé un "chantage" sur la presse française pour qu'elle ne parle pas de la crise chez le constructeur, en menaçant de retirer ses encarts publicitaires.

Crédits: Reuters

Volkswagen a décidé de décaler ses campagnes dans la presse française pour éviter un télescopage entre une publicité et un article sur le scandale qui secoue le groupe, selon son agence média et la régie publicitaire des quotidiens régionaux qui assurent que c'est une pratique courante.

Le Canard Enchaîné affirme pour sa part mercredi que Volkswagen a exercé un "chantage" sur la presse française pour qu'elle ne parle pas de la crise chez le constructeur, en menaçant de retirer ses encarts publicitaires. Il produit à l'appui un extrait de mail attribué à la régie publicitaire des quotidiens régionaux, l'agence 366.

Volkswagen Group France a démenti "formellement" ces affirmations. "Il n'a également jamais été question d'annuler des campagnes publicitaires en relation avec la publication d'informations sur le groupe Volkswagen", assure-t-il dans un communiqué.

Interrogé sur le mail publié par le Canard Enchaîné, l'agence 366 a confirmé son existence, mais indiqué qu'il s'agissait d'une demande de décalage des campagnes.

Plusieurs journaux de la presse quotidienne régionale ont confirmé à l'AFP ne pas avoir été l'objet de menaces d'annulation de campagne publicitaire, mais certains ont reçu des demandes de décalage des parutions.

Ainsi, dans un quotidien de province, l'agence de publicité du groupe a proposé un encart publicitaire "à condition que le jour de sa parution, il n'y ait pas dans le quotidien d'article critique sur Volkswagen", a expliqué son responsable, précisant que le journal avait refusé.

"Volkswagen nous a demandé, ce qui est commun dans les crises, de veiller à ce qu'il n'y ait pas un effet de contraste pour une campagne placée à côté d'un article qui parle du sujet, et nous avons demandé à décaler les campagnes", a confirmé à l'AFP Pierre Conte, président de GroupM pour la France, maison mère de l'agence MediaCom qui gère les campagnes du constructeur dans l'Hexagone.

Mais "il n'y a aucune coupure publicitaire de Volkswagen en rapport avec le traitement du sujet par tel ou tel média", a assuré Pierre Conte.

Il fait valoir en revanche qu'il est courant que les annonceurs évitent de diffuser des campagnes se télescopant avec l'actualité du jour.

"Comme c'est couramment le cas quand une crise est à la Une de l'actualité, il a été envisagé le décalage de la campagne à une période plus calme médiatiquement, de façon à éviter que des messages commerciaux ne viennent +percuter+ l'actualité de façon inappropriée aux yeux des lecteurs", a également expliqué Jacques Hardoin, président de l'agence 366.

Volkswagen a fait scandale en reconnaissant avoir équipé dans le monde 11 millions de véhicules de plusieurs de ses marques d'un logiciel permettant de fausser les résultats des tests antipollution, en affichant des valeurs bien inférieures à la réalité.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."