Bilan

Ventes en hausse de 3,3% pour le groupe de luxe Kering

Le groupe, propriétaire de Gucci et de Puma, enregistre pour le troisième trimestre un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros, et note un nouveau recul de ses activités dans le luxe.

Le groupe, dirigé par François-Henri Pinault, insiste sur sa capacité de résistance dans un environnement difficile, mais ne fait aucune prévision pour l'année.

Crédits: DR

Les ventes du groupe de luxe et d'habillement sportif Kering ont progressé de 3,3% au troisième trimestre à 2,6 milliards d'euros, en ligne avec les attentes, mais marquées par un nouveau recul de la marque phare Gucci.

Les analystes interrogés par Bloomberg attendaient un chiffre d'affaires de 2,595 milliards d'euros.

"Nos activités luxe affichent une bonne résistance dans un environnement économique complexe", a estimé le PDG François-Henri Pinault.

A périmètre et taux de change comparable, le chiffre d'affaires global de Kering a augmenté de 4,4%.

La bonne surprise est la remontée de sa filiale Puma, qui voit ses ventes progresser de 2,8% et de 6,2% à périmètre comparable, à 848 millions d'euros.

Le spécialiste allemand d'articles de sport enregistre "les premiers effets positifs" de sa stratégie de redressement, selon Kering, qui se félicite plus largement des "tendances positives très encourageantes" dans sa division Sport & Lifestyle (Puma, Volcom, Tretorn...)

Côté luxe, les activités du pôle progressent de 3,7% et de 3,5% à données comparables, à 1,67 milliard d'euros.

Mais sa marque principale, Gucci, recule de 1,6% (-1,9% comparable) à 851 millions d'euros sur le trimestre.

Malgré des "performances très solides" en Amérique et au Japon, Gucci a sérieusement souffert en Asie, notamment en raison des évènements à Hong Kong, et dans une moindre mesure en Europe de l'Ouest où les dépenses des touristes ont ralenti ces derniers mois.

Kering tablait sur le fait que Gucci renoue avec la croissance au deuxième semestre, mais ne réitère plus aujourd'hui une telle prévision.

Il a toutefois d'autres atouts dans le luxe: le maroquinier Bottega Veneta, pépite du groupe, continue d'enregistrer une croissance de plus de 10%, à 286 millions d'euros, tandis que les ventes de Saint Laurent ont bondi de plus de 27% à près de 178 millions d'euros sur le trimestre.

Les activités Montres et Joaillerie ont cependant "été affectées par des conditions de marché difficiles et des bases de comparaison élevées", a déclaré le directeur financier Jean-Marc Duplaix lors d'une conférence téléphonique.

En cause notamment, la prudence des distributeurs tiers pour les montres.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de Kering est en hausse de 4,2% à périmètre comparable.

Le groupe insiste sur sa capacité de résistance dans un environnement difficile, mais ne fait aucune prévision pour l'année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."