Bilan

UTMB Group et The IRONMAN Group s’associent pour créer un circuit mondial

L’organisation de l’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB) s’associe avec The IRONMAN Group en vue de créer un circuit mondial plus cohérent pour les athlètes. Avec quelque 32’000 inscrits pour 10’000 places en 2019 à Chamonix, les organisateurs ont voulu disperser la foule et encourager le local.

Crédits: DR

L’UTMB World Series devrait satisfaire les adeptes de trail running. Deux grands noms de la longue distance s’associent. Les organisateurs de l’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB) et ceux de The IRONMAN Group ont trouvé un terrain d’entente pour renforcer l’écosystème. Le circuit mondial débutera en 2022, et réunira des dizaines d’événements internationaux. Le but? Que les personnes qui souhaitent se qualifier à des courses comme l’UTMB de Chamonix puissent le faire sans trop de complications.


A l’heure actuelle, certaines courses permettent de se qualifier à la course mythique, ce qui crée une trop forte demande. «Nous avons environ 10’000 places disponibles pour les coureurs. Nous avons eu 18’000 demandes en 2017, 24’000 en 2018 et 32’000 en 2019» explique Catherine Poletti, à la tête de l’UTMB Group. Elle parle de la nécessité de changer de système.

S’allier avec le groupe Ironman permet à l’UTMB de s’appuyer sur un organisateur fiable pour créer d’autres courses tout aussi attractives pour les coureurs. Qu’elles soient qualificatives ou non, elles permettront d’éviter l’engorgement. «Il y aura un plus grand choix de courses, une simplicité de classement, et les athlètes n’auront plus à courir la planète» résume Catherine Poletti. Ce n’est donc plus des coureurs chinois, chiliens ou kényans qui se rendent à l’UTMB, mais bien l’UTMB qui se rapproche d’eux.

Une étape de plus

L’UTMB World Series compte quatre niveaux:

  • UTMB World Series Finals, les distances de l’UTMB Mont-Blanc disputées par ceux ayant participé à une course du Wrold Series Events ou Majors.
  • UTMB World Series Majors, les finales continentales ayant lieu respectivement en Amérique, Europe et Asie/Océanie.
  • UTMB World Series Events, des courses présentes sur tous les continents.
  • UTMB World Series Qualifiers, les courses ouvertes à tous.

The Ironman IRONMAN Group organise déjà plusieurs événements connus des trail runners: un ultramarathon à Tarawera, un ultra trail en Australie ou encore mozart 100 en Autriche. Ces trois courses intégreront le circuit inaugural de l’UTMB World Series. «Ce groupe a la capacité d’accélérer le système», affirme Catherine Poletti. «Il a une puissance et une connaissance organisationnelle», ajoute-t-elle. Le nom Ironman n’apparaît pas dans le nom de ce nouveau circuit qu’est l’UTMB World Series. «The Ironman Group reconnaît la légitimité de la marque dans le trail running. Je rappelle qu’ils organisent bien d’autres événements, comme le Rock’n’Roll marathon, des courses de vélo… c’est tout un système outdoor».

Les discussions ont duré environ trois ans, le temps de trouver un concept cohérent pour les organisateurs, les partenaires et surtout les sportifs. «L'héritage d'excellence et de leadership de la famille Poletti et de l'UTMB est inégalé dans le monde du trail running. Leur capacité à créer des expériences transformatrices et enrichissantes nous touche profondément en tant que plus grand organisateur d'événements d'endurance au monde, et ensemble, nous sommes impatients de transmettre au monde entier les valeurs, l'esprit et la camaraderie profondément enracinés dans la pratique du trail running» lance Andrew Messick, président et directeur général de The IRONMAN Group.

Des données

Le nouveau circuit s’accompagne de différents services et critères sportifs. L’indice de performance correspond au temps effectué pour terminer une course., que ce soit en 20, 50, 100 kilomètres ou 100 miles. Il se base sur le kilomètre-effort et figure parmi les critères de sélection pour se qualifier. Les coureurs qui possèdent un indice de performance auront un accès privilégié aux événements des World Series Events.

Le profil de la course UTMB en Thaïlande: de quoi monter l'indice de performance. Crédits: Thailand by UTMB.

En ce qui concerne le classement final, les athlètes ont 15 mois pour se qualifier lors des événements des Series Majors ou Events. Sur les Majors, les 10 premiers hommes et femmes de chaque catégorie (50km, 100km et 100 miles) décroche une place pour disputer les finales.

Ils seront trois hommes et trois femmes à pouvoir le faire sur les World Series Events. Les organisateurs de courses tierces se montrent enthousiastes. «L'idée de réunir les meilleures courses de la planète pour créer de la stabilité va certainement séduire tous les athlètes, en proposant une vraie compétition pour les élites, et une expérience de classe mondiale pour tous les coureurs. Nous sommes impatients de voir les impacts positifs sur notre course et de nous développer en même temps que ce nouveau circuit.» estime Bunjarat Suharitdamrong, directeur exécutif de Running Connect, organisateur de Thailand by UTMB.

L’équipe de l’UTMB, qui compte une trentaine de salariés, risque de se renforcer. «Nous nous associons avec d’autres entreprises depuis notre création» précise Catherine Poletti, qui voit son événement grandir toujours plus depuis 2003. L’UTMB est parmi les premiers à avoir pu signer des partenariats de manière que des marques comme The North Face sponsorisent avec de l’argent et pas uniquement des produits. Ajouter des courses entraîne une augmentation des budgets, mais l’équipe organisatrice affirme être bien entourée.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."