Bilan

Une marque horlogère romande démarre avec Kickstarter

La start-up romande Art Mécanique est en passe de réussir son pari sur la plateforme de financement participatif: réunir 100 000 francs.

A plus de deux semaines de l’échéance, la start-up romande a déjà dépassé les CHF 50 000.- grâce à 117 contributeurs.

Après avoir œuvré pendant près de 17 ans sein du groupe Franck Muller, Frédéric Richard, 50 ans, a créé sa propre structure active dans la conception assistée par ordinateur. Avec Adriano Valente, 35 ans, aussi issu de l'horlogerie mais doté d’un profil plutôt commercial, le duo a voulu monter sa propre marque.

 

Lire aussi: Kickstarter: comprendre l'empire du crowdfunding 

« Nous étions frustrés par les prix prohibitifs de certains modèles sur lesquels nous avions collaboré, observe Frédéric Richard. Notre ambition est d’offrir un bel objet, en mettant l’accent sur la décoration, tout en proposant un prix accessible pour tout un chacun.»

Ainsi, via la plateforme de crowdfunding Kickstarter, on peut passer commande d’une de leurs montres mécaniques dès CHF 385 francs. Pourtant, la montre en question est dotée d’un mouvement suisse fourni par Horlogerie Schild, un concurrent d’ETA, avec une réserve de marche de 40 heures.

Chaque client peut personnaliser sa commande en optant pour une des trois techniques de décoration visible sur la partie basse du cadran de la montre. Original, l’affichage de l’heure, des minutes et des secondes s’effectue grâce à trois cercles concentriques. La lecture s’effectue à midi. Cette montre relativement fine est destinée autant à un public féminin que masculin. « Nous n’irons pas au-delà de 2000 pièces. Les 100 premières seront numérotées grâce à une gravure à l’arrière, puis pour les 1900 autres, une indication précisera qu’il s’agit d’une des 1900 montres (« 1 of 1900 timepieces »). Avec les CHF 100 000.- visés, nous pourrons démarrer une production de 300 pièces qui nous mettra le pied à l’étrier.»

A plus de deux semaines de l’échéance, la start-up romande a déjà dépassé les CHF 50 000.- grâce à 117 contributeurs. Rappelons que depuis son démarrage à fin avril 2009, Kickstarter et son réseau de plus de 11 millions de contributeurs ont permis d’engager plus de 2,5 milliards de dollars.

Des horlogers tentent le crowdfunding

 

D’autres horlogers suisses ont déjà utilisé ce mode de fonctionnement : en 2013, DuBois et Fils qui produit des séries limitées, en 2010 Vicenterra qui a produit 100 montres à CHF 5000.- l’unité, ou encore Czapek & Cie. Récemment, Richard Piras a cofondé Klokers à Annecy-le-Vieux qui a récolté CHF 200 000 euros en quelques heures. Le taux de réussite des levées de fonds sur Kickstarter est de 35,87%. 

A l’heure actuelle, la possibilité de recourir au financement collaboratif a vu les dossiers horlogers se multiplier sur cette plateforme, des projets issus de la planète entière.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."