Bilan

Une maison genevoise démocratise le caviar

En vendant des mini-boîtes de caviar à 10 francs, Caviar House & Prunier rend les œufs d’esturgeons accessibles à tout un chacun.
  • Le CEO de Caviar House & Prunier Peter Rebeiz lance du caviar à 10 francs

  • Selfie:Caviar House & Prunier lance le hashtag #CaviarShot et encourage les dégustateurs de caviar à se prendre en photo avec les boîtes flashy. L'enseigne reprendra les meilleures photos sur son propre Twitter & Instagram, symbolisant ainsi son nouveau slogan « Love it, Share it & Smile ».

CaviarShot ! C’est le tout nouveau concept lancé par la maison genevoise Caviar House & Prunier.

C’est sous la forme de petites boîtes ludiques et colorées de 10 et 20 grammes proposées aux prix de 10 et 20 francs que l’enseigne entend rendre ce produit de luxe accessible à tous. Elle va ainsi à l’encontre de cette industrie qui a vu son prix augmenter en moyenne de 700% ces vingt dernières années. En effet, la surpêche d’esturgeons dans la mer Caspienne avait entraîné ces dernières années une baisse de la production passant de plus de de mille tonnes à moins de 10 tonnes, d’où la flambée des prix.

Depuis 1998, la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces de Faunes et de Flore Sauvages Menacées d’Extinction) protège et garantit le commerce durable de ces poissons menacés d’extinction. Peter Rebeiz, CEO de Caviar House & Prunier, entend aujourd’hui démocratiser ce produit haut de gamme en pratiquant les tarifs d’alors : « Nous voulions offrir la possibilité à tout un chacun de goûter ce produit noble aux qualités gustatives incomparables, jusqu’ici réservées à une élite », commente l’expert en caviar.

« Imaginer que la jeune génération n’a peut-être jamais eu le bonheur de déguster ce produit exceptionnel en raison de son prix trop élevé est tout simplement inconcevable. » Il faut noter que le caviar de l’enseigne genevoise, tout comme les 100% du caviar consommé dans le monde, provient d’esturgeons d’élevage.

Une production qui s’est largement développée ces dernières années pour atteindre 150 tonnes en 2015 et probablement 300 tonnes d’ici 2018. 

 

Chantal de Senger

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."