Bilan

Une jeune cheffe primée pour sa cuisine durable

Rebecca Clopath recevra le 27 mai le Prix suisse du développement durable dans la catégorie «porteur d’espoir».

Rebecca Clopath est aussi ambassadrice Fairtrade de la Fondation Max Havelaar.HavelaarClopath

Crédits: Flavia Schaub/eco.ch

Le forum du développement durable eco.ch a choisi une jeune cheffe de cuisine pour son prix dans la catégorie «porteur d’espoir»: Rebecca Clopath. Celle-ci œuvre depuis 2009 à la Nova-Regio-Küche, de Stefan Wiesner, à Escholzmatt (LU). Six ans après avoir décroché le titre de championne du monde avec l’équipe nationale des cuisiniers juniors, elle va entamer cet été une formation pour obtenir le brevet fédéral de paysanne.

Si le jury présidé par le professeur Claus-Heinrich Daub l’a choisie, c’est pour son engagement en tant que «cuisinière nature» et l’attention qu’elle porte à la qualité et à la provenance des produits qu’elle utilise. Depuis 2013, Rebecca Clopath œuvre également en tant qu’ambassadrice Fairtrade de la fondation suisse Max Havelaar. Parmi les rares Romands récompensés dans cette catégorie, citons le chanteur Stress (2011) et Bertrand Piccard (2010).

Prix du jury et prix du public

Outre le professeur Claus-Heinrich Daub, expert en management du développement durable, le jury des prix eco.ch comprend la conseillère nationale Verte Adèle Thorens Goumaz; Hans Ruedi Schweizer, président d’Ernst Schweizer Metallbau; ou encore Nick Beglinger, président de Swisscleantech. 

Ce prix, ainsi que ceux des deux autres catégories («grand prix» et «génération du futur»), sera remis le 27 mai au Théâtre de Bâle. Un vote en ligne était ouvert jusqu’au 28 avril pour des initiatives prometteuses, des start-up et des innovations exceptionnelles dans le domaine du développement durable (www.eco.ch/vote). 

L’an dernier, le lauréat du grand prix avait été le professeur Anton Gunzinger, qui a lancé Supercomputing Systems. Le fondateur de CitizenBees, Audric de Campeau, avait remporté la catégorie «génération du futur». 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."