Bilan

Un suspect du scandale Petrebras arrêté au Portugal

Un homme d'affaires luso-brésilien, soupçonné de corruption et de blanchiment d'argent dans le scandale Petrobras, a été arrêté lundi à Lisbonne à la demande des autorités brésiliennes.

Le ministère public portugais a annoncé l'arrestation d'un "citoyen luso-brésilien", en précisant que "les autorités brésiliennes ont manifesté leur intention d'ouvrir une procédure d'extradition".

Crédits: AFP

Un homme d'affaires luso-brésilien, soupçonné de corruption et de blanchiment d'argent dans le scandale Petrobras, a été arrêté lundi à Lisbonne à la demande des autorités brésiliennes, a-t-on appris auprès d'une source proche de l'enquête.

"Raul Schmidt Felippe Junior a été arrêté ce matin dans un appartement du centre de Lisbonne où il se cachait depuis plusieurs mois", a indiqué cette source à l'AFP.

L'arrestation a été effectuée "à la demande des autorités brésiliennes et en présence d'un procureur en charge de l'opération +Lava Jato+", nom de l'enquête lancée en 2014 qui a mis au jour un gigantesque réseau de pots-de-vin autour de Petrobras, le groupe pétrolier d'Etat brésilien, a-t-on précisé de même source.

Sans citer le nom de M. Schmidt Felippe Junior, le ministère public portugais a annoncé l'arrestation d'un "citoyen luso-brésilien", en précisant que "les autorités brésiliennes ont manifesté leur intention d'ouvrir une procédure d'extradition".

Les enquêteurs brésiliens le soupçonnent d'avoir joué un rôle d'intermédiaire et d'avoir versé des sommes d'argent à l'ancien directeur de Petrobras Jorge Zelada dont il a été l'associé au sein d'une entreprise d'énergie solaire.

Détenu depuis juillet 2015, M. Zelada a été condamné début février à 12 ans et deux mois de prison par un tribunal brésilien pour corruption et blanchiment d'argent. Il aurait reçu des pots-de-vin dans le cadre d'un réseau d'enrichissement illicite qui a coûté deux milliards de dollars à la compagnie pétrolière.

Le scandale Petrobras a provoqué une tempête politico-judiciaire qui continue de secouer le Brésil.

L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a lui-même été accusé de blanchiment d'argent et de corruption. La présidente Dilma Rousseff, dont Lula a été le mentor, est quant à elle sous la menace d'une procédure de destitution pour maquillage présumé des comptes publics.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."