Bilan

UBS et Google, nouveaux actionnaires de la messagerie Symphony

Google et les banques Natixis, Société Générale et UBS ont permis à la start-up Symphony Communications de lever plus de 100 millions de dollars.

Les services de messagerie permettent aux traders d'envoyer des messages privés à leurs clients ou d'échanger de façon confidentielle sur des analyses financières.

Crédits: AFP

Google et les banques françaises Natixis et Société Générale et suisse UBS ont participé à un récent tour de table ayant permis à la start-up Symphony Communications, rivale de Bloomberg dans les salles de marchés, de lever plus de 100 mio USD.

Plateforme de communication qui permet aux institutions financières de communiquer de manière sécurisée, Symphony, créée en novembre, vaut désormais environ 650 mio USD grâce cette levée de fonds, à laquelle a aussi pris part le fonds Lakestar.

"Ce financement est un vote de confiance", se réjouit le Français David Gurle, patron et fondateur de Symphony, cité dans un communiqué publié lundi.

Cet argent frais va servir au développement de l'entreprise, qui s'est fixé pour objectif de dépasser Bloomberg. Selon M. Gurle, Symphony a enregistré une croissance "rapide" de sa base clients depuis son lancement officiel en septembre.

Symphony est notamment propriétaire de "Perzo", présenté comme un service de messagerie interne aux salles de marché, dont le but est d'offrir une alternative aux services de Bloomberg, qui équipe quasiment toutes les salles de marchés du monde de ses écrans financiers et services de messagerie.

Les grandes banques louent des terminaux à l'agence d'informations financières à un prix onéreux, plus de 20'000 USD par an. Lancées dans une stratégie de réduction des coûts, elles ont voulu renégocier les prix à la baisse et ont essuyé un refus de Bloomberg.

Goldman Sachs a alors sonné la révolte, suite à la publication, après un acte de malveillance sur internet en 2013, de plus de 10'000 messages privés de clients, avec leurs identités et adresses électroniques.

Les services de messagerie permettent en effet aux traders d'envoyer des messages privés à leurs clients ou d'échanger de façon confidentielle sur des analyses financières.

L'arrivée de Google devrait apporter une expertise technologique cruciale à Symphony.

Outre les nouveaux arrivants, la liste des actionnaires de Symphony ressemble à un Who's Who de la Finance: Bank of America Merrill Lynch, Bank of New York Mellon, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, JPMorgan Chase, Morgan Stanley, Wells Fargo, Nomura, Citigroup, le courtier Jefferies, les fonds BlackRock, Maverick et Citadel.

Tous ces établissements fondent également leurs espoirs sur "Perzo" pour mieux surveiller leurs traders et éviter des scandales comme celui de la manipulation des marchés de changes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."