Bilan

Uber noue un accord avec Alipay pour fidéliser les voyageurs chinois

Les voyageurs chinois vont bientôt pouvoir payer partout dans le monde leur trajet avec le service américain Uber via le système de paiement électronique Alipay.

Les utilisateurs chinois d'Uber pouvaient déjà régler leurs courses en Chine depuis 2014 avec Alipay.

Crédits: AFP

Les voyageurs chinois vont bientôt pouvoir payer partout dans le monde leur trajet avec le service américain Uber via le système de paiement électronique Alipay, selon un accord conclu par les deux sociétés rendu public lundi soir.

Les utilisateurs chinois du service de réservation de voiture avec chauffeur pouvaient déjà régler leurs courses en Chine depuis 2014 avec Alipay, un système développé par le géant de l'e-commerce Alibaba.

Mais dans les autres pays où Uber est présent, ils devaient jusqu'à présent associer à leur compte Uber une carte de crédit acceptant deux monnaies et devaient payer en dollars.

"Le partenariat avec Alipay va permettre aux utilisateurs d'Uber de payer pour leurs trajets à l'international directement en yuan en utilisant leurs comptes Alipay, éliminant ainsi le besoin de cartes de crédit à double devise ou d'une conversion monétaire", souligne dans un communiqué Uber, qui cherche à s'attirer les faveurs des usagers chinois.

Cela va "faciliter" les éventuels trajets en Uber à l'étranger des "plus de 450 millions d'utilisateurs actifs d'Alipay", ajoute la société.

L'accord a été signé avec Ant Financial, qui administre le système de paiement électronique utilisé sur les plateformes de vente d'Alibaba et par un grand nombre d'applications chinoises pour smartphones.

Ce nouvel accord, qui vaut aussi pour des partenaires stratégiques d'Alipay comme l'indien Paytm, "reflète une avancée dans la stratégie mondiale d'Ant Financial", a souligné le président de la société Eric Jing, cité dans le communiqué.

"Travailler en lien avec Alipay nous permet d'apporter une expérience améliorée au nombre toujours grandissant de voyageurs chinois qui choisissent d'utiliser Uber à l'étranger", a souligné de son côté Eric Alexander, responsable d'Uber dans la région Asie-Pacifique.

La société américaine a lancé en Chine une offensive massive pour attirer passagers et chauffeurs, notamment pour grappiller du terrain face au n°1 du marché dans le pays, Didi Kuaidi.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."