Bilan

Trop peu d'actu alémanique et tessinoise sur les radios de la RTS

Le mandat d'intégration confié à la SSR exige que la RTS couvre aussi les évènements qui se produisent dans les autres régions linguistiques. Sur ce point pourtant, les programmes de la RTS stagnent: elles ne consacrent que 6% de leur temps d'information aux autres régions linguistiques.

Depuis le 1er janvier 2019, les dispositions de la concession relative à la couverture d'autres régions linguistiques ont été considérablement durcies.

Crédits: Keystone

Les programmes radio de la RTS s'intéressent davantage à l'actualité française qu'à celle des autres régions linguistiques de la Suisse. Une étude mandatée par l'Ofcom le révèle. Elle a été rendue publique jeudi à l'occasion du Swiss Radio Day 19.

Le mandat d'intégration confié à la SSR exige que la RTS couvre aussi les évènements qui se produisent dans les autres régions linguistiques, rappelle l'Office fédéral de la communication (Ofcom). Sur ce point pourtant, les programmes de la RTS stagnent: elles ne consacrent que 6% de leur temps d'information aux autres régions linguistiques constate l'Institut de recherche Publicom auteur de l'étude.

Suisse italienne quasi ignorée

Lorsqu'un reportage de la RTS porte sur une autre région du pays, il s'agit en outre presque toujours de la Suisse alémanique. La Suisse italienne est largement ignorée, observe Publicom. La France attire davantage l'attention des radios romandes de la SSR que les autres régions linguistiques.

Depuis le 1er janvier 2019, les dispositions de la concession relative à la couverture d'autres régions linguistiques ont été considérablement durcies. La prochaine étude annuelle mandatée par l'Ofcom montrera si elle produit des effets, écrit l'office fédéral.

De manière plus générale, Publicom rend une évaluation fondamentalement positive des quatre radios de service public de la RTS. L'information y est très diversifiée, en particulier sur la 1ère. Les thèmes politiques et culturels y bénéficient d'une très haute priorité. Les thèmes sportifs et économiques y sont, en revanche, moins présents, écrit l'Ofcom.

Radios locales: infos factuelles

Dans une autre étude publiée jeudi par l'Ofcom, l'institut Publicom s'est penché sur le cas des radios locales titulaires d'une concession dans toutes les régions linguistiques. Il y a constaté un large éventail d'informations. Ces dernières sont toutefois surtout basées sur des faits et peu mises en perspective, contrairement au traitement de la RTS.

Certaines radios font exception. Il s'agit notamment de Radio Lac (Genève), Radio Chablais (VS/VD) ou encore Radio 1 (Zurich) qui exploitent diverses formes de présentation journalistique. Elles offrent ainsi plus de prestations d'orientation que d'autres radios locales. Les deux études de l'institut Publicom se réfèrent à une semaine artificielle de 2018, écrit l'Ofcom.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."