Bilan

Trois startups reçoivent le soutien de Venture Kick

Venture Kick a octroyé une bourse de 150'000 francs à trois startups à l'occasion de sa finale. Bloom Biorenewables, spin-off de l'EPFL, INERGIO, spin-off de l'EPFL et de la HEIG-VD et SYLVA, start-up de l'université de Zurich.

Crédits: DR

Alternative au pétrole, alimentation électrique à base de piles à combustible modulaires et plateforme d'apprentissage et d'évaluation: ce sont les trois projets soutenus par Venture Kick. Cette initiative philanthropique a déboursé en tout 450'000 francs pour soutenir les trois startups.

Bloom Biorenewables est un spin-off de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Basée à Fribourg, la société développe une technologie qui transforme les plantes en matériaux remplaçant les produits usuellement dérivés du pétrole. Le principe: isoler et décomposer la lignine, un composant. La start-up vise les segments de marché à haute valeur ajoutée, soit ceux où il existe une forte demande pour remplacer les produits à base de pétrole. Cela comporte les parfums, les arômes, les plastiques, les cosmétiques ou encore les textiles. Les co-fondateurs, Remy Buser, Florent Héroguel et Jeremy Luterbacher ont lancé une levée de fond, la première de la société.

INERGIO est issue d'étudiants de l'EPFL et de la Haute école d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD). Son cœur de métier est de développer et de commercialiser un système d'alimentation modulaire. Pour cela, l'entreprise utilise des piles à combustible à oxyde solide, et en fait une sorte de centrale électrice miniaturisée. Cette centrale "peut prolonger l'autonomie d'un facteur 10 ou réduire l'empreinte de 90% par rapport aux sources d'alimentation classiques" indique le communiqué de Venture Kick. Mahmoud Hadad, fondateur, et son équipe finalisent pour l'heure leur premier produit, celui qui sera utilisé pour les projets pilotes.

SYLVA est une plateforme d'apprentissage et d'évaluation venue tout droit de Zurich. Spin-off de l'université, elle a pour but de renforcer l'acquisition de concepts. L'intelligence artificielle est utilisée pour améliorer l'interactivité ainsi que la notation automatique. A terme, la start-up espère faire gagner du temps aux enseignants. Elle a effectué des tests dans plus de 20 cours pour 2000 étudiants d'écoles de commerce et d'universités en Europe et aux Etats-Unis. Les co-fondateurs Jessica Sudo, Maik Meusel et Karl Schmedders, ont pu créé SYLVA en s'associant avec WolframResearch, à l'origine de l’outil de réponse de Siri et Alexa.

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."