Bilan

Transocean sombre en Bourse

Le prestataire de plateformes et services de forage Transocean veut éviter de verser une moitié du dividende validé pour 2014 et réduire drastiquement la valeur de son action.

En plus de la chute des cours du pétrole, la multinationale zougoise Transocean doit faire face à une dette colossale et opérer avec une flotte vieillissante.

Crédits: Reuters

L'action Transocean prenait sérieusement l'eau à la Bourse suisse mercredi. Le prestataire de plateformes et services de forage et d'exploration d'hydrocarbures en eaux très profondes a convoqué dans la nuit une assemblée générale extraordinaire pour fin octobre. La direction entend éviter d'avoir à verser une moitié du dividende validé pour 2014 et réduire drastiquement la valeur nominale de son action.

A 10h15, la nominative Transocean plongeait encore de 9,3% à 11,06 CHF, après avoir coulé jusqu'à 10,55 CHF. Le SMI s'effritait simultanément de 1,58%. Mardi soir à Wall Street, le titre Transocean avait déjà concédé 0,5%.

La coupe dans le versement du dividende ne constitue pas vraiment une surprise, selon Vontobel. La banque zurichoise rappelle que le groupe est confronté à une pénurie de demande et que l'embellie sur le marché des hydrocarbures se laisse désirer. L'entreprise sise à Zoug se voit ainsi contrainte de préserver ses ressources en capital.

La réduction à 0,10 CHF de la valeur nominale de l'action, actuellement fixée à 15 CHF, répond quant à elle à des exigences réglementaires, les prochains amortissements prévus risquant de faire chuter la valeur des actifs de l'entreprise en dessous de la moitié du capital actions additionné des réserves de liquidités.

L'établissement privé déconseille de s'engager sur le titre pour l'heure, mais maintient néanmoins la recommandation "hold", assortie d'un objectif de cours de 18,00 CHF.

J. Safra Sarasin rappelle que l'environnement dans lequel navigue Transocean est depuis quelque temps des plus exigeants. En plus de la chute des cours du pétrole, la multinationale zougoise doit faire face à une dette colossale et opérer avec une flotte vieillissante.

Pour attendue qu'elles soient, les dernières annonces risquent fort de choquer nombre d'investisseurs, anticipe la banque bâloise. La recommandation "neutral" reste de mise.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) calcule les économies réalisables dans la rémunération des actionnaires à 108 mio USD. L'élagage de la valeur nominale du titre permettrait de dégager 5,2 mrd USD.

L'agence de notation Moody's avait indiqué mardi, soit avant les dernières annonces, qu'elle envisageait de revoir à la baise sa note de rating de crédit pour onze sociétés de forage pétrolier en haute mer, parmi lesquelles Transocean. Actuellement, la note du groupe zougois est à "Ba1", après avoir été dégradée de "Baa3" dans la catégorie spéculative.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."