Bilan

«Toulouse-Lautrec avait le feu sacré»

Le Genevois Guillaume de Toulouse-Lautrec est la mémoire vivante du célèbre peintre parisien. Entretien à l’occasion d’une grande exposition à Paris.

Guillaume de Toulouse-Lautrec

Crédits: Nicolas Lieber

Guillaume de Toulouse-Lautrec est intarissable quand il s’agit de parler de sa famille. Et pas uniquement du cousin de son grand-père, le célèbre peintre Henri, mais bien de ses parents, ses modèles. Son père, colonel à l’armée, héros de guerre, cavalier émérite, a le talent de Chateaubriand pour l’écriture. Sa mère, virtuose d’origine franco-russe, une force de la nature, résistante durant la guerre, a été torturée par Klaus Barbie dans les camps de concentration. Mais le couple a cette résilience dont seules les belles âmes sont pourvues. Le couple s’entoure d’artistes, de peintres et de musiciens. Ils parlent de nombreuses langues.

Guillaume, jeune, rêve secrètement de devenir pianiste. Il joue alors avec des légendes de cet instrument, comme l’Italien Arturo Benedetti Michelangeli. Il rencontre Arthur Rubinstein. Il tente par
la suite de faire les Beaux-Arts mais comprend vite qu’il n’a pas le talent de son aïeul pour le dessin. Il suivra alors des études de commerce aux Etats-Unis, puis à Lausanne. Il est licencié en droit, diplômé en sciences économiques, politiques et d’anthropologie. Associé depuis une dizaine d’années au groupe financier de Pury Pictet Turrettini & Cie, il voyage beaucoup et parle 11 langues.

Le Suisse collectionne en parallèle les œuvres de son aïeul, Henri de Toulouse-Lautrec. «Des archives à haute valeur symbolique.» Lettres, lithographies, dessins inestimables, reçus mais également chinés par-ci, par-là. Le célèbre peintre de la Belle Epoque, qui a immortalisé les prostituées, «aimait les femmes, la vie, ne jugeait jamais personne». Tout comme une grande partie des membres de la famille.

Le comte Guillaume de Toulouse-Lautrec est aujourd’hui président d’honneur de la Société des amis du Musée Toulouse-Lautrec d’Albi et membre du conseil d’administration du même musée. Passionné par l’écriture, il fait aussi partie de l’Académie littéraire des Jeux floraux. Mais c’est surtout de la joie de vivre de son aïeul qu’il a hérité. En effet, il se lève tous les matins de bonne humeur. Que souhaiter de plus à ce futur papa qui accueillera son premier enfant en décembre?

Rencontre avec Guillaume de Toulouse-Lautrec le lundi 18 novembre à 19 h 30 à Genève.
Rens.: www.e-convergences.ch
Exposition Toulouse-Lautrec au Grand Palais, Paris, jusqu’au 27 janvier 2020.

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."