Bilan

Total confirme la cession d'actifs en mer du Nord, à des conditions révisées

Total a confirmé mercredi la cession --initialement annoncée en juillet 2019-- d'actifs "non stratégiques" en mer du Nord, mais l'un des acquéreurs s'est désisté et les détails financiers de la transaction ont été "renégociés" pour "refléter les conditions actuelles du marché".

Suite à la pandémie de Covid-19 et de la paralysie économique entraînée par la crise sanitaire, les cours du pétrole se sont effondrés ces deux derniers mois.

Crédits: Kesytone

Le géant pétrolier français avait annoncé le 10 juillet la vente de ces actifs (situés au Royaume-Uni) à Petrogas, la branche exploration-production du conglomérat omanais MB Holding, associé pour l'opération au fonds d'investissement norvégien HitecVision. Le montant total de la transaction alors dévoilé s'élevait à 635 millions de dollars.

Total a confirmé mardi dans un communiqué "son engagement à finaliser la vente", mais indique n'avoir "renégocié" l'opération qu'avec le seul fonds HitecVision et sa société de portefeuille Neo Energy, "Petrogas n'étant plus partie à la transaction pour sa part".

"Les révisions sur lesquelles nous nous sommes entendus prennent en compte les conditions de marché actuelles, tout en préservant la valeur globale de la transaction", a précisé Jean-Pierre Sbraire, directeur financier de Total, cité dans le communiqué.

Ces révisions portent notamment sur la "structuration" de la transaction et l'échelonnement des paiements, avec notamment un prêt portant intérêts de Total à l'acquéreur.

Suite à la pandémie de Covid-19 et de la paralysie économique entraînée par la crise sanitaire, les cours du pétrole se sont effondrés ces deux derniers mois , tandis que les fortes incertitudes sur la reprise mondiale de l'activité assombrissent les perspectives des groupes énergétiques.

Sous réserve des feux verts réglementaires,Total et HitecVision prévoient désormais de conclure la transaction "d'ici au troisième trimestre 2020". Cette finalisation était initialement prévue en décembre 2019.

Les actifs concernés sont tous situés dans l'est de la mer du Nord. Selon les détails précédemment fournis, Total va vendre 100% du capital associé aux champs Dumbarton, Balloch, Lochranza et Drumtochty. Il va également céder les champs Flyndre à hauteur de 65,94% du capital, Affleck (66,67%), Cawdor (60,6%), GoldenEagle (31,56%), Scott (5,16%) et Telford (2,36%).

Ces actifs étaient anciennement détenus par Maersk Oil, groupe danois que Total a acquis en 2018, ce qui en faisait alors selon lui le deuxième opérateur en mer du Nord.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."