Bilan

Thierry Leyne, l'associé de DSK, s'est suicidé

L'homme d'affaires franco-israélien Thierry Leyne s'est suicidé jeudi soir à Tel Aviv. Le devenir des sociétés au sein desquelles il était associé à Dominique Strauss-Kahn, dont des entreprises suisses, n'est pas encore connu.

Thierry Leyne et Dominique Strauss-Kahn étaient associés au sein de LSK & Partners depuis un an.

Crédits: Image: Capture d'écran LSK & Partners

Dominique Strauss-Kahn a perdu son associé. Thierry Leyne, homme d'affaires franco-israélien de 48 ans, est décédé la nuit dernière à Tel Aviv. Il se serait suicidé en se jetant du haut d'un des plus hauts immeubles de la grande ville israélienne où il possédait une résidence. Les raisons de son geste n'ont pas été dévoilées par les proches qui ont évoqué son suicide.

Depuis un an, il était associé à l'ancien ministre français au sein du groupe qu'il avait fondé. Banquier privé et ingénieur, ce touche-à-tout avait fondé Assya Capital, une société de services financiers, en 1994, implantée à Tel Aviv, Monaco, Luxembourg et en Roumanie. Ceci après avoir déjà créé en 1988 une des premières sociétés de gestion françaises agréé par la Commission des opérations boursières (COB, le gendarme des marchés français). Deux ans après Assya Capital, il fonde Axfin (société d'investissements et de transactions financières en ligne), qui vit son IPO en 1999 et est ensuite rachetée successivement par le courtier allemand Consors puis par BNP Paribas.

Associé à DSK depuis octobre 2013

En 2010, il opère la fusion d'Assya Capital avec Global Equities Capital Markets, afin d'augmenter notamment ses activités en direction des clients d'Europe de l'Est, avec un panel d'activités dans le domaine des services financiers, de la gestion de fortune, de la banque privée et du conseil en investissements.

En octobre 2013, il s'associe avec Dominique Strauss-Kahn et la société change de nom pour devenir LSK & Partners (Leyne Strauss-Kahn & Partners). En avril dernier, un fonds d'investissements baptisé DSK Global Investment avait vu le jour, lui aussi fruit de la collaboration entre l'ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) et Thierry Leyne. Ce dernier avait alors déclaré que le projet visait une taille de deux milliards de dollars et était donc «un projet très ambitieux».

Pour lui, «beaucoup de gens sont demandeurs de l'analyse économique de DSK». Un associé qu'il estime «capable de stratégie de long terme en identifiant de grandes tendances mais aussi de pouvoir réagir en temps réel aux événements qui peuvent survenir».

Des activités en Suisse dans l'assurance

Dans un portrait publié par nos confrères français du Figaro en mai, l'auteur indiquait que «DSK» et Thierry Leyne n’étaient pas des amis de longue date. Présentés par des amis communs quelques semaines après la fin de la saga judiciaire newyorkaise qui avait touché l’ancien patron du FMI. Avant de s'associer, les deux hommes avaient commencé par des formations: «je lui ai demandé d’animer des conférences pour les managers de mon groupe», confie Thierry Leyne dans l'article du journal français. C'est ensuite que des affaires les avaient réunis, avec, comme le souligne Le Figaro, un premier contrat commun lors de l’inauguration de la banque privée soudanaise à Djouba, en mai 2013, au Sud-Soudan.

En Suisse, LSK & Partners était présente dans plusieurs domaines avec une implantation à Genève et l'une des principales activités était l'assurance caution pour les logements et les locaux commerciaux, via FirstCaution, au capital de 9 millions de francs. Contactés par Bilan, les responsables de FirstCaution n'ont pas souhaité réagir dans l'immédiat et ont annoncé la publication d'un communiqué dans la journée.

Rien n'a pour le moment filtré sur le devenir des sociétés dans lesquelles Thierry Leyne et DSK étaient associés. De nouvelles informations devraient être données dans les jours à venir.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."